N'zérékoré : le pire évité de justesse…

Facebook icon Twitter icon
Echos de nos régions

NZEREKORE-Le pire a été évité de justesse à Nzérékoré quand un enfant d’origine malienne a tiré par inadvertance sur son ami. L’acte s’est produit à Gonia l’un des plus grands quartiers de la Commune Urbaine de Nzérékoré. En représailles, des jeunes du quartier ont incendié une partie de la maison familiale du jeune à l’origine de la fusillade. Le pire a été évité de justesse…

Selon le responsable du quartier c’est un enfant d’une famille malienne qui est resté à jouer avec l’arme de son papa jusqu’à tirer sur son ami qui venait du marché. « C’est un enfant brouettier qui venait juste de rentrer du marché. De passage, l’enfant est allé voir son ami dans la boutique de ses parents. C’est là qu’ils sont restés l’enfant du malien a sorti une arme de marque calibre 12 pour dire à son ami “c’est larme que mon papa m’a donné contre les voleurs“. Il est resté à jouer avec l’arme et tirer sur son ami. La balle lui a pris sur les épaules. D’urgence mon jeune frère et quelques bonnes volontés sont venus au secours de la victime qui a été déposée à l’hôpital pour des soins d’urgences », a expliqué Monsieur HABA Nestor chef de quartier de Gonia 1.

Après l’acte, plusieurs jeunes du quartier se sont attroupé autours pour bruler la boutique. « Quand le petit  a tiré sur son ami, des jeunes se sont d’un coup réunis autour de l’annexe pour bruler. Ils ont commencé à jeter les pierres sur la toiture de la maison. Ils ont même voulu s’attaquer à la famille de l’enfant qui a commis l’acte. Mais grâce à l’intervention du chef de quartier ils se sont dispersés », a relaté un citoyen de la localité.

« Les jeunes se sont attroupés à mainte reprise pour bruler l’annexe. Il a fallu que j’appelle le maire qui a délégué sur place des gendarmes qui sont venus avec l’aide de quelques jeunes de bonne volonté nous avons pu les disperser. Au retour des gendarmes, les jeunes sont revenus encore. Ils ont mis du feu à la porte. Tous les voisins ont immédiatement vidé leurs boutiques. Il a fallu que je demande à un groupe de jeune du quartier de veiller toute la nuit autours de la maison », confie le chef de quartier.

Pour l’heure, la victime commence à se retrouver grâce aux soins des médecins. L’enfant qui a commis l’acte et ses parents sont détenus dans les locaux de la gendarmerie.

« La victime est à l’hôpital ça commence à aller. L’enfant qui a commis l’acte, son papa qui n’est reconnu que sous le nom “Malien“ ainsi que sa maman sont détenus dans les locaux de la gendarmerie. Hier la communauté malienne est venue me voir pour aller plaider les parents de la victime afin qu’ils puissent pardonner promettant de s’occuper du blessé à l’hôpital », poursuit-il.

SAKOUVOGUI Paul Foromo

Correspondant régional d’africaguinée.com

A Nzérékoré

Tel : (00224) 628 80 17 43

 

Créé le Samedi 24 juin 2017 à 8:01

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Nous vous proposons aussi