Massacre du 28 septembre en Guinée : Cheick Sako donne de nouveaux indices…

Facebook icon Twitter icon
Justice
Cheick Sako, Ministre d'Etat guinéen chargé de la justice
Cheick Sako, Ministre d'Etat guinéen chargé de la justice

CONAKRY-Où en est-on dans l’enquête sur le dossier des massacres du 28 septembre 2009 ? Un procès est-il envisageable cette année ? Cheick Sako, le ministre guinéen de la Justice garde des sceaux vient d’apporter quelques indices.

Alors que des observateurs affichent de plus en plus un scepticisme quant à la possibilité d’une tenue du procès en 2017, vue la lenteur que prend le dossier depuis l’extradition de Toumba Diakité, le garde des sceaux campe sur sa position. Cheick Sako qui s’est exprimé sur l’évolution de la procédure d’enquête, espère un procès vers la fin de cette année.

« Une personne majeure a été extradée il n’y a pas longtemps. Elle a été auditionnée et on va s’acheminer vers les confrontations (…) Nous espérons dans les mois à venir finir avec l’instruction et entamer la préparation de ce procès qui, j’espère aura lieu vers la fin de l’année », a indiqué maître Sako.

Souvent accusé d’immixtion dans cette affaire du massacre du  septembre 2009, le ministre de la justice a précisé son rôle dans la procédure d’enquête. « Je ne me mêle pas de la procédure. Je reste simplement informé de ce qui se passe. Je suis là pour donner les moyens aux magistrats pour faciliter leur travail pour que cette affaire puisse aller assez rapidement », clarifie Cheick Sako dans le bulletin d’information du Gouvernement.

A suivre…

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tél. : (00224) 655 311 112

Créé le Mardi 13 juin 2017 à 13:24

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Nous vous proposons aussi