Nzérékoré : la crise s’enlise à la "Forêt-forte"…

Facebook icon Twitter icon
Echos de nos régions

NZEREKORE-La crise s’enlise davantage dans la société Forêt forte ! Après une journée de négociation entre responsables de la forêt forte, travailleurs et les autorités locales, tout s’est soldé par un échec ce lundi 05 juin 2017. Les travailleurs  réunis  au gouvernorat  ramadan ont quitté les lieux en colère avec le slogan de ne pas reprendre les travaux sans que les accords ne soient signés, a constaté africaguinée.com.

Les conséquences de cette grève qui a été déclenché le samedi 03 juin seraient pesantes surtout sur les pauvres citoyens qui ne vivent que de leurs quotidiens dans cette société où chacun ne bénéficie que le salaire du travail fourni à la fin du mois. Employé ou journalier, c’est le travail effectué sur le terrain qui est récompensé en fin de mois.

« Nous avons des carnets qu’ils signent pour toutes les factions. C’est en fonction de cela que nous recevons nos primes en fin de mois. Mais ils passent aussi par des manières pour nous voler dans le remplissage de ces carnets », confie un ouvrier de la société.

Pour le président de la délégation spéciale de Nzérékoré, les conséquences de cette grève ne se ressentent pas à la commune mais plutôt aux pauvres citoyens. « Les conséquences de cette grève se ressentent sur le plan social. Puisque ce sont nos citoyens qui travaillent dans la société. Donc passé des temps sans travail, cela se répercute sur leurs différentes familles respectives », confie Monsieur Pé Mamady GBAMY.

Déjà en difficulté après deux semaines de repos sans travail à cause d'un manque de carburant, la majeure partie des travailleurs s'est retrouvée dans l’ordre de 200 à 350.000fg en cette fin de mois. Principal élément déclencheur de la grève. Beaucoup s’inquiètent encore de ces temps de repos qu’ils accumulent car certains se disent que cela se répercutera sur  leurs salaires de ce mois. Malgré cette crise, les travailleurs s'engagent à continuer la grève tant que les négociations n’ont pas abouties.

Le gouverneur de la région a sensibilisé les travailleurs grévistes pour la reprise des activités. « Les conditions seront désormais remplies. La prise en charge médicale sera effective, et on vous dotera dans les jours à venir des matériels de travail ainsi que des paires de sécurité. Choisissez des membres clefs pour discuter des indices salariales. Et les personnes qui ont été licenciés seront rappelées pour leurs droits. Donc reprenez le travail le plus vite que possible pour faciliter le reste de la négociation », a sensibilisé Monsieur Lancey CONDE, gouverneur de la région administrative de Nzérékoré.

Malgré cette assurance du gouverneur, les travailleurs sont restés à leur faim. Ils exigent la signature des accords avant la reprise des activités.

SAKOUVOGUI Paul Foromo

Correspondant régional d’africaguinée.com

A Nzérékoré

Tel : (00224) 628 80 17 43 

Créé le Mardi 06 juin 2017 à 18:57

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Nous vous proposons aussi