Face à face Toumba Diakité-Marcel Guilavogui : pourquoi la confrontation a été reportée?

Facebook icon Twitter icon
Justice

CONAKRY-La confrontation Toumba Diakité-Marcel Guilavogui, deux suspects clefs dans l’enquête concernant les massacres du 28 septembre 2009 n’a pas eu lieu ! Et pour cause : le pool des juges en charge de ce dossier aurait décidé d’ajourner cette audience à cause du fait que cette journée était fériée, a appris Africaguinee.com.

Les avocats du commandant du Commandant Toumba Diakité veulent bien prendre part à cette audience, mais posent une condition : La prise en compte par le Parquet de leurs revendications. A savoir l’amélioration des conditions de détention de leur client dont ils jugent « exécrables ».

« Ils avaient programmé la confrontation pour le 25 mai alors que c’est un jour férié. Les juges avaient voulu remettre ça à lundi mais nous leur avons dit qu’il y avait des préalables à régler », a confié à notre rédaction l’un des avocats du commandant Toumba Diakité.

28 Septembre 2009

Le 28 septembre 2009, 157 civils ont été tués, une centaine de femmes violées et plusieurs portés disparus. C’était lors d’une manifestation appelée par les forces vives, qui protestaient à l’époque contre les velléités du chef de la junte Moussa Dadis Camara à se présenter à l’élection présidentielle de 2010.

La garde prétorienne a ouvert le feu sur des manifestants désarmés. Depuis l’ouverture de l’instruction judiciaire, il y a sept ans plus de 400 victimes ainsi que des témoins ont été entendues. Au moins 14 personnalités militaires et civiles dont l’ancien chef de la junte Moussa Dadis Camara ont été inculpées par la justice guinéenne. Un procès est annoncé cette année.

Affaire à suivre…

 

Diallo BOUBACAR 1

Pour Africaguinee.com

Tél. : (00224) 655 31 11 12

Créé le Vendredi 26 mai 2017 à 12:00

Facebook icon
Twitter icon
Google icon