Guinée : Bah Oury bientôt à la barre ?

Facebook icon Twitter icon
Justice
Bah Oury
Bah Oury

CONAKRY-Bah Oury est-il prêt à témoigner dans l’affaire Mohamed Koula Diallo, journaliste tué en février 2016 près du siège de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée ? Alors que le procès de ce dossier criminel est annoncé dans les prochaines semaines au TPI de Dixinn, l’ancien exilé politique qui se considère comme étant celui qui était visé ce jour-là, indique qu’il est partie civile.

« Je suis partie civile dans ce dossier de la même manière que la famille de Mohamed Koula. Je témoignerai en tant que victime et cible qui était l’objet d’une tentative d’assassinat », annonce Bah Oury.

Elhadj Mohamed Diallo a été fauché par une balle  le 5 février 2016 alors qu’il couvrait une manifestation de l’UFDG, minée à l’époque par des querelles internes.

Même si aucune date liée à l’ouverture du procès n’a été fixée, le parquet de Dixinn assure toutefois que cette affaire criminelle va être jugée lors des assises criminelles qui ont débuté le 24 avril dernier. Un motif de soulagement pour Bah Oury.

« C’est avec grand bonheur que j’apprends que le procès devra se tenir sous peu de temps. Parce que je me bats pour que le procès puisse avoir lieu et que les  commanditaires soient connus pour que les responsabilités soient situées dans ce meurtre qui est consécutif à une tentative d’assassinat sur ma personne. Mohamed Koula est mort ce jour-là alors que celui qui avait tiré voulait abattre Bah Oury. Il faut que justice se fasse par rapport à ce dossier », indique Bah Oury.

A noter que dans ce dossier, quatre personnes ont été inculpées pour assassinat et complicité. Deux d’entre elles sont en fuite, tandis que les autres sont en détention provisoire à la maison centrale de Conakry.

Affaire à suivre…

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tél. : (00224) 655 311 112

 

Créé le Mercredi 17 mai 2017 à 8:37

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Nous vous proposons aussi

TAGS