Opposition guinéenne : la « bataille » s’annonce…

Facebook icon Twitter icon
Opposition

CONAKRY-Désigné Chef de file de l’opposition en décembre 2014, Cellou Dalein Diallo, qui n’a pas encore composé son cabinet afin de pourvoir fonctionner et jouer pleinement le rôle qui est le sien risque d’engager un bras de fer avec ses pairs de l’opposition.

Aujourd’hui, alors que la polémique liée au budget de fonctionnement de son institution n’a pas fini de s’estomper, beaucoup s’interrogent sur comment l’opposant va-t-il procéder pour composer son cabinet ? Fera-t-il appelle à certains de ses collègues de l’opposition ?

Pour le moment il n’y a pas encore grand-chose qui filtre dans son entourage. Cependant confie un des proches de l’opposant, la page de la polémique liée aux 500 millions est close. Désormais, on veut se pencher sur les choses sérieuses.

« Il a reçu le budget du Chef de file de l’opposition, ce n’est pas un détournement. Il va l’utiliser et ne rendra compte à personne », a averti un de ses proches qui s’est confié à notre rédaction.

Mais du côté de l’opposition, le débat fait rage et les interrogations qui méritent des clarifications, font légion sur l’utilisation des cinq milliards attribués au chef de file de l’opposition.

« Quel est l’usage qu’on peut faire de ce budget ? Est-ce que c’est un montant alloué au chef de l’opposition en tant qu’individu ? Est-ce un montant alloué au parti qu’il dirige ? Est-ce un montant alloué à toute l’opposition pour améliorer son fonctionnement ? ». Voilà autant de questions que se pose aujourd’hui le porte-parole de l’opposition. 

Cellou Dalein Diallo qui séjourne en Europe est attendu « de pied ferme » par ses pairs pour éclaircir cette situation qui risque de faire imploser l’opposition. « Quand El hadj Cellou reviendra, l’opposition se retrouvera, on va clarifier cette situation pour éviter que la question de ce budget ne soit une pomme de discorde », annonce le porte-parole de l’opposition.

Le leader de l’UFDG va-t-il être obligé à composer avec ses collègues de l’opposition ? Si on fait un petit parallèle avec ce qui s’est passé au Mali, on pourrait répondre par l’affirmative. L’opposant Soumaila Cissé nommé chef de file de l’opposition, en constituant l’équipe de son cabinet a fait appel à d’autres partis membres de l’opposition.

A l’allure où vont les choses, tout porte à croire que Cellou Dalein Diallo devrait s’inscrire sur cette ligne sinon un bras de fer risque de s’engager entre les leaders de l’opposition. D’aucuns rougissent déjà du fait qu’ils n’ont pas été mis au courant de l’ouverture d’une ligne budgétaire réservée au Chef de file de l’Opposition. D’autres estiment que 5 milliards ne peut pas être alloué à un individu.

« Ce montant ne peut être alloué à un individu. Sinon ce serait totalement disproportionné par rapport au budget de l’Etat », prévient Aboubacar Sylla.

Faut-il rappeler que dans ses attributions, il est indiqué que le chef de file de l’opposition prend rang immédiatement après les présidents des institutions Républicaines.  Le chef de file de l’opposition est le porte-parole attitré de l’opposition politique. Il est le premier responsable du parti de l’opposition ayant le plus grand nombre d’élu à l’assemblée nationale.  Il est désigné par bureau de résolution de l’assemblée nationale transmis au gouvernement et publié au journal officiel de la République. Dans l’exercice de ses fonctions le chef de file doit tenir compte de l’intérêt supérieur de la nation, sauvegarder l’intégrité territoriale.

Affaire à suivre…

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tél. : (00224) 655 311 112

Créé le Mardi 16 mai 2017 à 16:00

Facebook icon
Twitter icon
Google icon