Denis Hankins prévient : " nous sommes contre un changement de la Constitution..."

Facebook icon Twitter icon
Affaire 3è mandat
Denis Hankins
Denis Hankins
CONAKRY- Alors que le débat fait rage depuis le passage d'Alpha Conde à Paris, l’ambassadeur des États-Unis d'Amérique en Guinée, vient de se prononcer sur la question.
 
Denis Hankins qui s'est confié à un journaliste de notre rédaction ce mercredi 10 mai à Labé, a indiqué son pays ne soutiendra pas la révision constitutionnelle. 
 
Explication... 
 
Beaucoup d'observateurs prêtent au Président Alpha Conde de vouloir modifier la Constitution pour briguer un troisième mandat. Si cette éventualité arrivait, la soutiendriez-vous ? 
 
DENIS HANKINS : Jusque maintenant le Président (Alpha Condé NDLR) n’a pas parlé de 3ième mandat. Ça c’est important. C’est les autres qui parlent à la place du Président mais je pense que pour une question de troisième mandat il faut que le président lui-même en parle.
 
Nous sommes clairs, c'est un principe assez constant. Chaque pays peut changer la constitution c’est assez souvent. Mais nous sommes contre le changement de la constitution en faveur de il ou elle qui est en vigueur.
 
Après le deuxième mandat, pour le futur président si on veut 7 ans , 5 ans ou trois mandats, on peut avoir un changement de constitution, mais nous sommes toujours contre un changement de constitution.
 
Et en Afrique de l’Ouest on a  vu que les réactions des populations sont très négatives concernant les changements constitutionnels. c’est vrai que au Rwanda et dans d’autres pays  les changements ont été fait bien que les Etats-Unis ont montré une position contre, ils ont fait la decision, c’est fait.
En principe, il faut noter que le président de la République n’a pas jamais parlé de troisième mandat.
 
Quand Alpha Conde parle de continuité, c'est tout de même inquiétant... 
 
Nous avons fait 50 élections aux USA ça c’est la continuité, ça été une continuité de la République et de la démocratie.
 
La continuité en Europe ou aux Etats unis est differente de ce qu’on appelle continuité en Afrique…
 
(Eclats de rires) quand le président Trump a pris fonction au poste de président des Etats unis, c’est la continuité de la Démocratie. 
 
Nous y reviendrons. 
 
Propos recueillis par Alpha Ousmane Bah
Pour Africaguinee.com 
Créé le Mercredi 10 mai 2017 à 23:28

Facebook icon
Twitter icon
Google icon