Conakry : un diplomate "cité dans une affaire de viol" sur une mineure de 12 ans…

Facebook icon Twitter icon
Justice

CONAKRY- C’est une affaire qui remonte au 26 février 2015 que le tribunal criminel de Dixinn a ouverte en première instance ce lundi 8 mai 2017. Dans ce dossier, Jean Phillip Laprade, ancien consul du Canada en Guinée, est accusé de viol par Fatoumata Fofana vendeuse de banane âgée de 12 ans. En plus du consul, le vigil du consulat est aussi accusé de complicité de viol. Mais Jean Phillip Laprade serait en fuite selon le procureur de la république près le Tribunal de première Instance de Dixinn. Seul le vigile du consulat, Aliou Sané,  était présent devant le juge ce lundi 8 mai 2017.

Lors des audiences, le parquet a planté le décor des faits comme suit. ‘’Le 26 février 2015, une vendeuse de banane du nom de Fatoumata Fofana, est venu proposer sa marchandise au gardien du consulat du Canada en Guinée sis à Taouyah, le gardien en a acheté 5000fg.  Et il(le gardien) a proposé à la vendeuse de l’introduire dans le bureau de Jean Phillip Laprade. La vendeuse Fatoumata Fofana ne savait pas ce qui était convenu entre le gardien et son patron. Dans le bureau, le consul a proposé à Fatoumata de coucher avec lui. Fatoumata lui a dit qu’elle n’a jamais couché avec un homme. Devant cette situation, Jean a utilisé la force pour agresser par plusieurs pénétrations cette fille de 12 ans. Et après l’acte, il a donné une somme de 50.000 fg à sa victime et a demandé à son vigile de la raccompagner’’ a dit le procureur dans ses charges.

Le prévenu Aliou Sané, a nié les faits et affirme qu’il a été victime d’une trahison d’un de ses amis qui habitent la même maison que Fatoumata. Et son avocat l’appui.

« Sané est un homme gentille, il achetait même à manger pour Fatoumata Fofana ainsi que d’autres filles qui vendaient près du consulat. Mais Aliou Sané a un ami du nom de Djibril Bamba avec qui, il a eu des différends(...) », explique l’avocat.

Sur une question de savoir pourquoi le consul est en fuite, posé par le président de du tribunal, Aliou Sané répond : « le consul n’est pas en fuite, il est était là 3 mois après mon arrestation. Il est parti à Siguiri, il a eu une brûlure là-bas et c’est après ça qu’il est parti au Canada ».

Pour le parquet il y a eu dysfonctionnement de l’administration c’est pourquoi  le consul n’a pas été mis aux arrêts.

«Il y a eu dysfonctionnement de l’administration, il faut l’avouer, nous ne savons pas si Jean Phillip est un consul Général ou un Consul Honoraire. S’il on savait qu’il était un consul Honoraire, il serait arrêté aujourd’hui parce qu’il les consuls Honoraires bénéficient moins de protection diplomatique. Mais si c’est un Consul Général, on ne peut pas l’arrêter parce qu’il est protégé par immunité diplomatique. Depuis que nous avons demandé au ministère des affaires étrangères de nous fournir ces renseignements, jusque-là le ministère ne nous a pas répondu », déplore le Procureur.

Dans ses réquisitions ; le parquet a demandé au juge de condamner Jean Phillip Laprade à 10 ans de réclusion criminelle  pour viol et de condamner Aliou Sané à 5 ans de réclusion criminelle pour complicité de viol.

La défense a, quand elle, dans ses plaidoiries demandé de renvoyer les accusés à des fins de la poursuite pour des faits non établis. Arguant l’argument de fabrication de preuves, la défense a estimé que le certificat du médecin  est signé en P.O et ne devrait pas être pris en compte par le juge.

Le verdict du juge est attendu  le 15 mai prochain.

Affaire à suivre…

Thierno Sadou Diallo

Pour Africaguinee.com

Créé le Mardi 09 mai 2017 à 10:19

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

TAGS