France: Quand Zidane s'invite à la présidentielle...

Facebook icon Twitter icon
People

Zinédine Zidane a appelé vendredi à «éviter au maximum» le Front national au second tour de la présidentielle. Interrogé sur cette déclaration, Marine Le Pen a d'abord répondu: «C'est son avis. Qu'est-ce que voulez que je vous dise, il peut donner des conseils en foot, il est assez bon il faut bien le dire, mais en politique c'est pas une certitude». Et d'ajouter: «Vous me direz, avec ce qu'il gagne, je comprends qu'il vote Macron, en même temps».

«Je suppose que M. Zinédine Zidane a pas mal de capital financier et que donc il a tout intérêt probablement à l'élection de M. Macron pour préserver la richesse qu'il a pu obtenir, grâce à son talent», a déclaré la candidate du Front national.

«Les extrêmes, ce n'est jamais bon»

«Le message, c'est toujours le même, celui de 2002 (lors de la qualification du père de Marine Le Pen au second tour de la présidentielle). Je suis loin de toutes ces idées-là, de ce Front national. Donc (il faut) éviter au maximum ça. Les extrêmes, ce n'est jamais bon», a déclaré l'actuel entraîneur du Real Madrid lors d'une conférence de presse d'avant-match.

M. Macron prévoit de réformer l'impôt sur la fortune en supprimant «la part qui finance l'économie réelle», c'est-à-dire la détention d'entreprises ou d'actions, pour en faire un «impôt sur la rente immobilière».

AFP

Créé le Samedi 29 avril 2017 à 8:46

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

TAGS