Guinée : crise d’eau sans précédent à Labé (reportage)

Facebook icon Twitter icon
Reportage

LABE-Ce mercredi 26 Avril, il fera une semaine que les populations de la ville de Labé n’ont pas vu une seule goutte suinter des robinets raccordés sur le réseau de la SEG (société des eaux de Guinée). Les citoyens sont obligés de parcourir hypothétiquement plusieurs kilomètres à la quête de l’or bleue, inhérent à la vie. A la société des eaux de Guinée l’on évoque une panne technique. Mais les habitants semblent exaspérés face à ce manque criard d’eau potable.

Une crise d’eau sans précédent frappe la ville de Karamoko mô Labé depuis près d’une semaine. Les robinets sont à sec, les forages opérationnels connaissent de longues files indiennes de citoyens à la quête d’eau.  Au quartier Bowloko, un habitant s’indigne : « Actuellement nous vivons une période difficile, c’est une ère critique. Depuis quelques jours nous n’avons pas d’eau et nous ne voyons pas où il faut en trouver. La population de Labé garde son mal en patience. La SEG doit jouer le rôle qui lui incombe qui est de fournir de l’eau à la population. On peut nous priver de tout mais c’est impossible de vivre sans eau. Actuellement c’est à partir de 5heures du matin que les familles vont à la quête de l’eau avec toutes les difficultés », s’alarme ce citoyen.

Les forages sont pris d’assaut !  Fanta Kaba qui a passé toute la matinée sans trouver une seule goutte d’eau s’exclame : « Depuis l’aube je suis sur mes pieds ici, il est midi passé mais réellement je ne suis pas encore satisfaite dans ma quête d’eau. Qu’ils nous aident à rétablir quelque soit le problème, l’importance des robinets c’est l’eau qui y coule, s’il n’ya pas d’eau, les robinets deviennent de simples barres de fer arrêtées. Les robinets sont là mais aucune goutte d’eau », s’indigne cette autre citoyenne de Labé.

 Deux bidons en mains accompagné de deux enfants, Mme  Tounkara est sortie de son quartier pour se procurer de cette denrée vitale avec toutes les peines : « je réside au quartier Konkola, demain mercredi il fera une semaine sans une seule goutte d’eau à la pompe. Je suis obligée d’aller jusqu’au quartier Paraya pour avoir de l’eau. Nous demandons à la SEG de résoudre le problème le plus vite que possible, qu’ils sachent que la population souffre. Quand vous sortez chercher de l’eau vous n’en gagnez pas souvent. Certains ferment carrément leur cour avec l’argument qu’il n’y a pas d’eau », déplore cette mère de famille

L’agence locale de la SEG vient d’annoncer qu’il y a une panne sur son réseau. C’est ce qui  expliquerait cette rupture prolongée dans la fourniture d’eau potable.

« Nous avons des problèmes de desserte en eau. La première fois, c’était des soucis au niveau du réseau de distribution. Quand cela a été réglé pour reprendre la fourniture normale, c’est un autre problème qui s’est déclaré au château, nous avions fait un communiqué pour informer les abonnés de cette nouvelle panne au niveau de la production. Ce dernier problème qui nous préoccupe ; c’est le groupe électrogène qui est tombé en panne à la station de Touri. Les mécaniciens spécialistes sont rares à la SEG. A l’heure qu’il fait il est question d’envoyer un spécialiste avec les pièces de rechange », explique l’un des responsables de la SEG, Marcel Gnansimi.

Interrogé sur le délai que ce dépannage pourrait prendre, notre interlocuteur  est resté très prudent.  «  Je ne peux vous dire quand est-ce nous pourrons fournir de l’eau. Ce qui est clair il faut que les citoyens sachent que notre raison d’être à Labé c’est d’assurer la fourniture d’eau aux citoyens. Une fois qu’il y a rupture sachez qu’il y a un problème technique. Nous prions  la population de patienter et nous excuser pour ce désagrément. Nous sommes en phase de régler la panne, tout va rentrer en ordre », a-t-il lancé.

En attendant que la solution ne soit trouvée, partout dans la ville de Labé, des femmes et des enfants sont visibles avec des récipients à la quête d’eau. Les coffres des véhicules sont remplis de bidons jaunes pour le besoin de la cause à l’image de certains quartiers de la capitale guinéenne.

 

Alpha Ousmane Bah

Pour Africaguinee.com

Tél. : (00224) 620 93 45 45

Créé le Mercredi 26 avril 2017 à 10:42

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Nous vous proposons aussi

TAGS