Troisième mandat : « ça serait sans moi… », tranche Bah Oury

Facebook icon Twitter icon
Affaire 3ième mandat

CONAKRY- L’ancien vice-président du principal parti d’opposition en Guinée (UFDG) a clarifié sa position sur la question du troisième mandat. Bah Oury prévient que si le Chef de l’Etat s’aventure dans de telles velléités, ça serait sans lui.

L’ancien exilé politique précise sur espace Fm que la constitution est claire sur cette question. Pour Bah Oury, les gens sont en train de faire un « mauvais procès » au Chef de l’Etat qui aux dires de l’opposant, n’a pas exprimé une volonté de modification de la Constitution.  

Il y a une élite politique qui veut vaille que vaille nous faire tourner en rond sans avancer. Le Président de la République a un mandat qui va jusqu’en 2020. La Constitution guinéenne est claire »,  a-t-il rappelé.

Qu’on ne fasse perdre du temps aux guinéens sur des faux problèmes, conseille-t-il, observant que l’Afrique de l’Ouest est en train d’aller dans le sens de la stabilisation des institutions en place. Le Président en exercice de l’union africaine pour l’année 2017 ne peut pas ignorer cela, estime l’ancien ministre de la réconciliation. Les générations actuelles ne peuvent pas se satisfaire d’un immobilisme et d’un statuquo, lance-t-il prévenant qu’un éventuel 3ième mandat, « ce serait sans lui ».  

A suivre…

Africaguinee.com

 

Créé le Vendredi 21 avril 2017 à 11:40

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Nous vous proposons aussi