Résurgence de la maladie du charbon à Koubia: un mort et plusieurs cas suspects…

Facebook icon Twitter icon
Epidémie

KOUBIA- La maladie du charbon qui touche généralement les bovins a refait surface à Koubia, une préfecture de la moyenne Guinée. Au moins un mort et plusieurs suspects ont été enregistrés, a appris Africaguinee.com.

La victime Thierno Hassimiou Diallo a rendu l’âme après son admission à l’hôpital régional de Labé dans la matinée du mardi 18 Avril 2017.

Dr Kalifa Diallo médecin-vétérinaire en service à la direction préfectoral de l’élevage de Labé a confirmé la mauvaise nouvelle.  « Il y a eu une première victime venue de Koubia précisément de la localité de Madina Gnannou. La victime est morte à la suite de la consommation de la viande charbonneuse. Elle avait développé la maladie puis admise à l’hôpital région de Labé, malheureusement elle n’a pas survécu », a-t-il expliqué.

Il a ajouté que la consommation de la viande charbonneuse est très dangereuse pour l’homme. Le médecin vétérinaire indique cette maladie causée par l’entraxe, une maladie infectieuse, qui affecte et les hommes et les animaux.  Selon lui, l’homme est surtout vulnérable à cette maladie.

Au niveau des animaux les symptômes sont si brefs que la période d’incubation dépasse rarement les 24heures, renseigne-t-il. « Un animal qui se prote très bien peut tomber et giser  à travers le sol et si par imprudence tu l’égorges sans sous soumettre cette viande au service de l’élevage, tous ceux vont consommer cette viande développeront la maladie » a déclaré le Dr Kalifa Diallo.

L’urgence c’est de faire l’état des lieux avant de saisir la hiérarchie pour des fins utiles a précisé le médecin-vétérinaire. « Pour le moment il faut qu’on sache tout sur le foyer, qu’est-ce qui s’est passé, comment la viande a été consommée, qui a autorisé sa consommation et identifier tous ceux-là qui l’ont consommé. Le nombre de bétails dans la zone, les travaux faits au niveau des structures de santé de Koubia comme à l’hôpital préfectoral, est-ce que toutes les bêtes sont vaccinées. C’est suite à tout ça là que nous allons informer le département pour ne pas donner des informations fractionnées».

Le suivi des cas charbonneux nécessite une synergie d’effort. L’évacuation des victimes nécessite des mesures hygiéniques très délicates.

« Le DGA de l’hôpital régional de Labé  m’a appelé pour aider le médecin légiste dans l’emballage du corps pour une expédition sécurisée à Koubia. Cela nécessite des mesures hygiéniques. Cette maladie état très dangereuse, ils ont voulu préféré valoir le concept uni Santé de l’OMS qui dit que le médecin humain et le médecin vétérinaire doivent conjuguer les efforts pour sauvegarder la santé humaine, c’est dans ce cadre qu’ils nous ont fait appel pour le transport sécurisé du corps » a fait savoir Dr Diallo.

Alpha Ousmane Bah

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 620 93 45 45

Créé le Mercredi 19 avril 2017 à 15:56

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Nous vous proposons aussi

TAGS