Labé : vive tension autour d’une mosquée au quartier Madina…

Facebook icon Twitter icon
Société

LABE- Le pire a été évité de justesse dans la soirée du mercredi 12 avril 2017 à la mosquée de Roumigro ! Les populations de cette localité ont failli lyncher le fils de leur deuxième imam qu’elles accusent d’avoir tenté d’enterrer un talisman devant l’une des portes d’entrée de la mosquée.

« A Roumirgo ici, c’est notre deuxième imam qui nous fatigue, en tant qu’imam il doit suivre le chemin de Dieu, dans la nuit du mercredi, c’est son fils ainé Mamadou Bah qui a creusé à la rentrée de la mosquée par où les femmes prient, de surcroit la nuit, tu ne peux pas imaginer qu’il fait du bien pour la mosquée à cette heure de la nuit, à 22heures. La mosquée c’est pour tout le monde ce n’est pas pour une seule personne. Pourquoi ils ont creusé ?» s’interroge ce jeune du secteur de Roumigro qui relève du quartier Madina.

Après l’acte du jeune Mamadou Bah, le domicile de son père, le deuxième imam de la mosquée, a été la cible des manifestants.

Le Président du Conseil du quartier de Madina, Thierno Nouhou Baldé, qui a été contacté par notre reporter, a affirmé que des discussions sont en cours pour tenter de réconcilier les deux parties.

« La gendarmerie n’a pas été là bas pour une intervention ce jour, aucun gendarme. Les imams continuent à faire prier les fideles musulmans dans le calme »

Le jeune incriminé était absent des lieux au moment de notre présence à Roumirgo, quant à au deuxième imam, il n’a pas voulu réagir avec l’argument que c’est lui qui a offert le domaine qui abrite la mosquée qui fait parler d’elle. Il reconnaît tout de même que lui et sa famille sont accusés à tout moment de tous les péchés d’Israël.

Nous y reviendrons !

 

Alpha Ousmane Bah

Correspondant régional d’Africaguinee.com

A Labé

Tél. (00224) 657 41 09 69

Créé le Dimanche 16 avril 2017 à 16:05

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Nous vous proposons aussi