Education en Guinée : une décision du gouvernement divise…

Facebook icon Twitter icon
Education

CONAKRY-La décision du ministère de l’enseignement pré-universitaire et de l’alphabétisation de supprimer les notes de cours des candidats dans le calcul de la moyenne au baccalauréat est diversement appréciée en Guinée. Si certains la qualifie de bonne d’autres par contre estiment qu’elle est mauvaise.

 « C’est une bonne décision qui tombe au mauvais moment parce qu’il a attendu l’approche des examens pour dire que les notes de cours sont supprimées au bac, je pense que c’est bien de décider mais il faut tenir compte des circonstances, si le ministre a envie de bien faire, il doit faire des études avant de prendre toute décision. Donc la décision ne tombe pas au bon moment parce que nous sommes à 2 mois du bac », estime Monémou Zégbily Directeur des études dans une école privée de la place.

Vouloir supprimer les notes de cours, c’est pousser les élèves à déserter les salles de classe, craint pour sa part le Proviseur d’un complexe scolaire. « Nous savons tous que la plus part des élèves viennent à l’école à cause des notes. Les notes encouragent les élèves, mais avec cette décision certains ne viendront plus. Si vous regarder les examens passés, la quasi-totalité des élèves a eu le bac grâce aux notes de cours. Si cette décision est appliquée, beaucoup de bons élèves vont échouer au bac parce qu’une fois dans la salle de l’examen, certains bons élèves peuvent rater les sujets et s’ils ne sont pas accompagnés par des notes, ils vont tout simplement échouer. La solution c’est de ramener le concours d’accès aux universités », soutient Moussa Diarra.

Les élèves estiment de leur côté que le ministre K2 cherche à exister.  « Comme c’est un nouveau ministre et qu’il n’a rien n’à faire, il prend des décision qui n’ont pas de sens. Moi je pensais qu’après sa nomination, il allait ramener le bac 1 en 12ème année ou ramener le concours ou encore il allait dire que celui qui n’a pas 12 de moyenne n’ira pas à l’université. Mais comme c’est un ministre qui ne peut rien faire, il se met à prendre des décisions mesquines qui n’ont aucun sens. Tout ça c’est pour qu’on dise qu’il a eu un bilan », s’insurge cet élève.

Une autre candidate au bac, soutient que la suppression des notes de cours dans le calcul de a moyenne du bac  va créer beaucoup d’échec parce que cette année, les élèves ne sont pas préparés à affronter le bac sans les notes de cours.

Thierno Sadou Diallo

Pour Africaguinee.com

 

Créé le Samedi 15 avril 2017 à 19:22

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Nous vous proposons aussi

TAGS