Troisième mandat en Guinée : qui pour arrêter Alpha Condé ?

Facebook icon Twitter icon
Politique

CONAKRY-Comment arrêter le Président Alpha Condé dans ses velléités de briguer un troisième mandat en Guinée ? Alors que le débat se cristallise sur ce sujet depuis la dernière sortie du Chef de l’Etat dans la presse française, des voix s’élèvent pour proposer des solutions plutôt radicales : écourter son second mandat.

C’est le cas de l’opposant Faya Milimono qui propose aux guinéens de soutenir le Président de la Cour Constitutionnelle, Kéléfa Sall, qui selon lui a montré qu’il n’acceptera pas la modification de la Constitution.

« Ce sont les guinéens qui ne veulent pas croire que le Pr Alpha Condé est dans la dynamique de se donner un troisième mandat pour rester au pouvoir aussi longtemps que Dieu lui donnera le souffle pour respirer. C’est le gouverneur de Labé qui a parlé d’abord de 3ème mandat, ensuite le Directeur Général de la Police, après c’est la miss du RPG, madame Nantou Chérif. Pour moi ce n’est plus une ambiguïté. Alpha n’a réprimandé aucun de ceux qui font la promotion du troisième mandat », explique l’opposant Faya Milimono.

Constitutionnellement Alpha Condé réélu en 2015 doit quitter le Pouvoir en 2020. Mais il entretient un flou suspicieux quant à la question de savoir si oui ou non il va céder le fauteuil présidentiel dans trois ans.

« Arrêtons avec cette vision dogmatique de savoir si la bonne chose est un, deux ou trois mandats. Ça dépend de chaque pays et de la volonté de son peuple. Nous ne voulons plus que l’Occident nous dicte ce que nous devons faire. Les pays développés, on ne leur pose pas la question (…) Je n’ai pas à répondre. Ce n’est ni aux journalistes ni aux puissances extérieures de décider. Pour le moment, j’ai un programme de développement et je me bats pour l’appliquer. Ma préoccupation n’est pas le nombre de mandats » a indiqué Alpha Condé depuis la capitale française.

Pour freiner le Président Condé dans ses velléités anticonstitutionnelles, le leader du Bloc Libéral confie qu’il est désormais question d’écourter son second mandat. « Pour nous au BL il est question de travailler à écourter  le deuxième mandat du Pr Alpha Condé plutôt qu’à le laisser arriver à la fin de ce mandat et être prêt pour un troisième mandat. Nous travaillerons à écourter son deuxième mandat », confie l’opposant.

Soutenir Kéléfa Sall

Autres moyens qu’il faudra utiliser selon monsieur Milimono, c’est la voie institutionnelle. « Si nous volons nous donner la force d’arrêter le Pr Alpha il faut que nous utilisions aussi bien la voie institutionnelle c’est-à-dire en composant avec la Cour Constitutionnelle. Kéléfa Sall a démontré à ses risques et périls qu’il n’acceptera jamais la modification constitutionnelle. C’est quelqu’un qu’il faut soutenir parce que c’est un républicain avec qui il faut compter pour empêcher que constitution guinéenne soit chiffonner par ceux qui ne pensent qu’à se maintenir au Pouvoir », a-t-il préconisé ajoutant que pour sauver le peuple de Guinée et la démocratie, il faut adopter la fermeté.

Affaire à suivre…

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 112

 

Créé le Vendredi 14 avril 2017 à 21:06

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Nous vous proposons aussi