El hadj Dembo au Gouverneur de Labé: "Si on était pas dans la mosquée..."

Facebook icon Twitter icon
Politique

LABE- Le député El hadj Dembo Sylla vient de répondre au Gouverneur de Labé, Sadou Keita, qui l’avait défendu de parler « politique » dans l’enceinte de la mosquée de Dalein.

L’élu de l’Union Démocratique de Guinée s’est confié à notre rédaction en ces termes…

Le Gouverneur Sadou Keita a eu la chance parce qu’on était dans la Mosquée ; si nous nous étions vu dehors je lui aurai fait savoir que moi je connais ce que c’est que l’Islam en tout cas plus que lui c’est évident. Lui il est soumis à un homme et moi je suis soumis à Dieu Tout Puissant.

Qui lui dénie d’être le premier responsable de la région ? Est ce que c’est dans la Mosquée qu’il doit rappeler ça aux gens ?

Sadou Keita ne connaît ni l’Islam ni l’administration. Je souhaite lui faire comprendre que la Religion et la politique – la bonne politique- sont demeurées jusqu’à nos jours et à jamais indissociables. Dans la Mosquée ce qui est proscrit c’est de mentir, il est interdit d’y être et de trahir sa propre conscience ; il est interdit d’y être et de craindre un mortel ; c’est Dieu Tout Puissant qu’on doit craindre dans une Mosquée.

Ce que moi j’ai dit et que j’assume c’est la vérité et il a vu à quelle hauteur ça été approuvé et apprécié par toutes les personnes présentes et au-delà. Jusqu’à présent je reçoit de part toute la Guinée des félicitations. C’est ça monsieur keita « vox populi vox Déi » la voix du peuple est la voix de Dieu !

Je souhaite le rencontrer dans d’autres circonstances et en d’autres lieux pour lui donner la preuve que je suis un professeur Islamique , Coranique et de droit positif par rapport à lui. Ça m’a fais pitié de l’entendre parler.

Aussi, avec toute la modestie requise, je veux qu’il comprenne que le pouvoir administratif dont il se prévaut, moi je l’ai exercé avant lui en tant que juriste j’ai présenté une thèse sur les coutumes le droit islamique et le droit positif guinéen; il ne peux rien m’apprendre ni du côté de la Religion ni de celui de l’administration.

Avec toute la modestie, Oui avant lui, en ma qualité de juriste, en tant que procureur de la République ; de diplomate aux Nations Unies et au Canada sur le fondement de diplômes de droit à l’IPGAN (Conakry), en relations diplomatiques à l’Institut International d’Administration Publique (Paris), en Administration Internationale à l’Université du Québec (Canada).

Je doute fort si lui et moi nous sommes des interlocuteurs aussi bien en religion qu’en administration !

Aujourd’hui monsieur keita, en ma qualité d’élu du Peuple, je suis investi de plus de pouvoir qu’un gouverneur. Je parle au nom du Peuple face auquel je ne travestirai jamais la vérité encore moins mon intime conviction.  Que Dieu soit loué !

 

Honorable Elhadj Dembo SYLLA

Vice Président de l’UDG

Créé le Vendredi 14 avril 2017 à 10:05

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

TAGS