Guinée : plusieurs militaires déférés (exclusif…)

Facebook icon Twitter icon
Violences à Mali
Image d'archive
Image d'archive

LABE-Plusieurs militaires guinéens accusés de violence sur des populations civiles sont déférés devant un tribunal pour jugement. Parmi ces hommes en treillis, il y a l’ancien commandant du camp d’infanterie de Mali, le colonel Issa Camara.

Selon nos informations, dans une ordonnance en date du 20 mars dernier, 10 personnes parmi les 34 inculpées dans le dossier des violences de Mali, ont bénéficié d’un non-lieu partiel.

Tandis que 24 autres dont le colonel Issa Camara ont été renvoyées devant le tribunal militaire de Labé pour être jugés.

Parmi ces 24, il y aurait trois civils. Les autres sont tous des militaires. Pour le moment, il n'y a pas eu encore de date par rapport à l’ouverture de leur procès.

Les 17 et 18 juin 2016, le colonel Issa Camara, commandant du bataillon militaire de Mali situé dans le Nord-est du pays, et ses hommes ont commis des exactions sur des populations civiles. Le bilan est accablant.

Au moins 22 personnes avaient blessées dont 5 par balles, 56 boutiques vandalisées dont 7 incendiées, 16 voitures et camions saccagées, 6 motos brûlées, 37 chèvres fusillées ou égorgées et emportées, 8 bœufs abattus dont des femelles en gestation, des panneaux solaires emportées, brisées ou incendiées, 2 groupes électrogènes calcinés, 53 militaires expulsées de leurs logements à travers la ville.

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 112

 

Créé le Mardi 11 avril 2017 à 10:36

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Nous vous proposons aussi