Guinée : premier essai d’un vaccin contre Ebola…

Facebook icon Twitter icon
Santé

CONAKRY- C’est une bonne nouvelle pour les populations guinéennes après l’épidémie de fièvre Ebola qui a frappé le pays il y a de cela deux ans ! L’essai clinique de phase 2 portant sur des  vaccins contre la maladie à virus Ebola a été officiellement lancé en Guinée ce vendredi 31 mars 2017mars 2017.

Cet essai vaccinal a eu lieu dans les locaux de l’ONG Internationale ALIMA. Placé sous l’égide du consortium international PREVAC (partnership for Research on Ebola Vaccination), cet essai clinique est mené en Guinée sous le parrainage de l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale) en partenariat avec l’organisation non gouvernementale ALIMA en collaboration avec les autorités guinéennes.  

Docteur Abdoul Habib Béavogui, instigateur principal de l’essai Clinique PREVAC en Guinée dans son explication sur le processus de vaccination a indiqué que le vaccin utilisé en Guinée était efficace à 100% pour prévenir la maladie chez les personnes qui ont été vaccinées.

‘’ Pour participer à un essai vaccinal ou à une étude clinique il faut être totalement volontaire. Ce que le patient a fait dans le box de consentement c’est de lui donner toutes les informations relatives à ses droits et ses devoirs. On donne la possibilité au volontaire de poser toutes les questions et de lever des inquiétudes avant de s’engager. Le but est de savoir si l’on vaccine des personnes contre la maladie à Virus Ebola, est-ce que ça va le protéger contre la maladie. Nous allons suivre ces personnes pendant une année en faisant des visites régulières au cours desquelles il y aura d’autres examens de sang pour savoir si l’organisme a produit des anticorps dirigés contre Ebola et d’en définir le niveau’ ’a laissé entendre le médecin.

En termes plus technique, Docteur David Valley, coordinateur pharmacie à l’INSERM a rappelé que le processus de préparation du vaccin suit une évolution de randomisation qui était déterminé lors de la stratégie de l’essai vaccinal.

‘’ Nous avons clairement un placebo, un vaccin de la Ad26 que vous a présenté Dr Bea qui est le vaccin de Johnson et Johnson et certaines étiquettes qui sont reliées à ces vaccins. Le but étant d'avoir un groupe à peu près la moitié qui recevra le placebo et un autre qui recevra le groupe AD26. C’est un vaccin expérimental qui nécessite un processus de conservation très particulier (…). Ces vaccins doivent être sous une température de -80° pour une conservation longue. Cependant on peut les garder sous une température entre 2 et 8° durant un mois ce qui nous permet de pouvoir les transporter sous un autre site de vaccination, nous avons 300 AD26, mais qui ne seront pas en rupture puisqu’à chaque fois que nous en avons besoin le groupe pharmaceutique nous les fera parvenir’’ a expliqué le pharmacien David Valley.

L’on rappelle qu’au cours de cette journée de lancement, au moins une personne a reçu le vaccin contre le Virus Ebola.

 

BAH Boubacar LOUDAH

Pour Africaguinee.com

Tél. : (+224) 655 31 11 13

Créé le Samedi 01 avril 2017 à 10:40

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Nous vous proposons aussi

TAGS