Mamady Youla: « les six raisons pour investir en Guinée… »

Facebook icon Twitter icon
Investissement

GENEVE-Le Premier Ministre guinéen, s’est fixé un objectif délicat : amener les investisseurs à privilégier la destination Guinée. Mamady Youla qui a pris part  à un forum d’affaires à Genève a dévoilé à des investisseurs étrangers,  six raisons pour investir en Guinée.

« L’objectif de cet événement dédié à la Guinée est de promouvoir activement les investissements privés étrangers, et favoriser les partenariats économiques. Je suis heureux de vous dire que le contexte est favorable », a délcaré Mamady Youla. 

Il explique que le Gouvernement guinéen vient d’adopter un ambitieux Plan National de Développement Economique et Social tablant sur un taux moyen de croissance de l’ordre de 7% en misant sur l’intensification du secteur agricole, du secteur minier et du secteur énergétique.

« Notre ambition est de faire culminer cette croissance à deux chiffres à l’horizon 2020 avec la nouvelle impulsion gouvernementale amorcée et les politiques économiques qui seront mises en œuvre », a-t-il confié devant un aéropage d’investisseurs, avant de dévoiler les raison d’investir en Guinée.

 1.    En premier lieu, la Guinée est la plus grande réserve de bauxite au monde avec plus du tiers des réserves mondiales et détient en quantité abondante le minerai de fer à haute teneur, en plus de ses importantes réserves en or, en diamant, en argent, en manganèse et encore bien d’autres minerais. Avec d’énormes opportunités de sous-traitance et de prestation de services.

 2.    En second lieu, la Guinée, avec plus de 1300 cours d’eau, est considérée comme le « château d’eau de l’Afrique de l’Ouest ». Elle est une puissance agricole et énergétique en devenir. Elle est en effet dotée d’un potentiel hydroélectrique de plus 6 000 MW, elle  bénéficie de conditions naturelles pour une production agricole diversifiée et à grande échelle avec plus de 6,5 millions d’hectares de terres arables.

 3.    En troisième lieu, la Guinée est dotée d’un environnement des affaires attractif et d’un cadre juridique propice à l’investissement privé. Elle a engagé un vaste programme de réformes qui lui a valu de compter parmi les 20 pays les plus réformateurs dans le rapport Doing Business de la Banque Mondiale en 2014, avec des acquis considérables en termes d’avantages, de garanties, de sécurité aux investisseurs. Le nouveau code minier, le nouveau code des investissements et le nouveau code du travail consacrent désormais un cadre juridique et réglementaire fortement compétitif pour l’investissement privé.

 4.    En quatrième lieu, la Guinée a engagé un ambitieux programme d’investissements dans les infrastructures socio-économiques de nature à accroître durablement la compétitivité de son économie. Il s’agit notamment de : la construction du Barrage Hydroélectrique de KALETA (240MW en 2015), et de Souapiti opérationnel en 2020 avec 550MW additionnels ; la modernisation et l’extension du Port de Conakry ; et la construction d’une  Fibre Optique de plus de 4500 km couvrant tout le pays. De plus, la Guinée offre un coût des facteurs comparativement très favorable avec une main d’œuvre abondante à bon prix, et une disponibilité abondante de matériaux et d’intrants « naturels » à faible coût.

 5.    En cinquième lieu, la Guinée offre une stabilité politique et un cadre macro-économique soutenu. Dans un environnement régional marqué par des décennies d’instabilités politiques majeures, la Guinée est restée l’un des rares pays à ne pas connaitre de conflits

6.    Enfin, en sixième lieu, par son positionnement géographique dans la corne de l’Afrique, et son énorme potentiel économique, la Guinée est une porte d’accès stratégique à un marché de plus de 300 millions de personnes. Le pays est en effet bordé par plusieurs centaines de kilomètres de frontières maritimes et partage six frontières terrestres avec des pays de la sous-région ouest-africaine.

Africaguinee.com

Créé le Mardi 21 mars 2017 à 14:51

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Nous vous proposons aussi