UFDG : éjecté de son poste, Bah Oury réagit !

Facebook icon Twitter icon
Politique
Bah Oury et Cellou Dalein Diallo au siège de l'UFDG à Conakry
Bah Oury et Cellou Dalein Diallo au siège de l'UFDG à Conakry

PARIS- En séjour en France depuis quelques jours, Bah Oury a réagi suite à son remplacement à son poste de vice-président chargé des affaires extérieures et de la communication de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée.

Ce Jeudi 16 mars, le conseil politique du parti dirigé par Cellou Dalein Diallo a nommé M. Cherif Bah comme vice-président intérimaire chargé des affaires extérieures et de la communication.

Depuis la France, Bah Oury a estimé que cette décision est un signe de « mépris » vis-à-vis de la justice guinéenne qui avait rendu récemment un jugement en faveur de sa réintégration au sein de l’UFDG.

« C’est le symbole de la mal gouvernance et le mépris de la justice », a tranché Bah Oury qui parle de panique de la part de ses adversaires politiques.

« Lorsque certains se noient c’est la panique à bord, laissons-les arriver dans les profondeurs. Il est clair désormais que la population distinguera entre celui qui veut ressembler, et celui qui veut détruire », poursuit Monsieur Bah.

Monsieur Cherif Bah est originaire de la préfecture de Pita, comme Bah Oury. Pour ce dernier, il s’agit d’une volonté du camp de Cellou Dalein Diallo de diviser les fils de Pita.

« Les autocrates appliquent toujours la politique de diviser pour régner, en choisissant quelqu’un de Pita, ils veulent créer la zizanie entre les gens de Pita, alors qu’il y a à peu près 5 ou 6 personnes originaires de cette préfecture qui les soutiennent », souligne Bah Oury.

Ce n’est pas une préfecture qui m’intéresse, c’est la Guinée. Je maintiens le cap, nous continuerons et nous vaincrons », promet-il.

 

Ahmed Tounkara

Pour Africaguinee.com

Créé le Vendredi 17 mars 2017 à 14:54

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Nous vous proposons aussi

TAGS