Faya Milimono : " on s'acharne contre Toumba..." (Interview)

Facebook icon Twitter icon
Affaire Toumba
L'opposant Faya Milimono
L'opposant Faya Milimono
CONAKRY-Faut-il craindre pour la sécurité du commandant Aboubacar Diakité dit Toumba ?
 
L’opposant guinéen Faya Milimono exprime  des craintes et  estime que les garanties données par le Gouvernement quant à la sécurité du prisonnier ne sont pas suffisantes. Le leader du Bloc Libéral martèle que des extrémistes peuvent assassiner Toumba Diakité pour empêcher la manifestation de la vérité dans les dossiers du 28 septembre et 03 décembre 2009. Lisez... 
 
AFRICAGUINEE.COM: Dr Faya Milimono bonjour ! Quelle analyse faites-vous de l’extradition de Toumba Diakité en Guinée ? 
 
DR FAYA MILLIMONO: L’extradition de Toumba est une bonne chose parce que cela pourra aider à la manifestation de la vérité dans le dossier du 28 septembre. Mais il faudrait aller plus loin pour que tous ceux qui ont joué un rôle quelconque dans le dossier du 28 septembre ou dans le dossier du 03 décembre 2009 (l’attentat perpétré contre l’ex-chef de la junte Moussa Dadis Camara, ndlr), qu’on les fasse venir pour qu’un procès équitable puisse avoir lieu. Mais nous dénonçons le deux poids deux mesures par le pouvoir des dossiers concernés. 
 
Pourquoi ? 
 
Nous avons comme l’impression que l’extradition de Toumba est seulement liée au rôle qu’il a joué lors des évènements du 28 septembre alors que son exil n’était lié cela. Parce que tous ceux qui sont soupçonnés d’avoir joué un rôle quelconque dans l’affaire 28 septembre et qui n’étaient pas impliqués dans l’attentat contre Dadis sont là. Certains assument de hautes fonctions dans l’appareil de l’Etat actuellement. Le fait de ne pas du tout mentionner le cas du 03 décembre qui a aussi coûté la vie à des guinéens est un deux poids deux mesures. Je crois que Toumba Diakité doit comparaître aussi bien pour ce qu’il sait dans les évènements du 28 septembre mais également ce qu’il sait du dossier du 03 décembre. 
 
On s’acharne sur Toumba alors qu’on reste complètement muet sur d’autres également soupçonnés voire même inculpés dans les évènements du 28 septembre. Ils sont dans les hautes sphères de l’administration du Pr Alpha Condé. Alors, si on ne veut pas donner l’impression aux guinéens que la justice sera partiale ou qu’elle est déjà en train de poser des actes discriminatoires, il faut que tout le monde soit traité de la même manière. Cela peut donner l’assurance à tout un chacun que personne n’est au-dessus de la loi. Mais la manière dont le dossier est en train d’être traité actuellement, c’est comme si on commence déjà à voir un seul bouc émissaire sur lequel on va rejeter tout ce qui s’est passé le 28 septembre. 
 
Avant son extradition Toumba Diakité avait exprimé des craintes pour sa sécurité une fois en Guinée. Mais les autorités sénégalaises sont passées outre et l’ont extradé. Partagez-vous ces inquiétudes ? 
 
Sur la question de la sécurité de Toumba Diakité, l’une des raisons qui nous pousse à avoir des inquiétudes sur sa sécurité, c’est ce qui est arrivé à son frère. Après que Toumba ait pris la fuite, ce dernier a été tué dans un centre de détention ici à Conakry. Aucune enquête n’a jamais été faite par rapport à cela. On peut soupçonner que son assassinat serait pour empêcher la manifestation de vérité parce que ceux qui l’ont tué ont probablement estimé que Toumba a dû se confier à quelqu’un avant de s’en fuir. Donc, on a déjà été capable d’assassiner le frère de Toumba en pensant qu’il peut détenir une partie de la vérité sur le rôle que chacun a joué dans le dossier 28 septembre, il faut craindre davantage parce qu’il s’agit de Toumba lui-même maintenant. Toumba doit parler non pas pour dire seulement son rôle, mais pour dire qu’est-ce qu’il sait du rôle que chacun des acteurs a joué. C’est là que nous allons avoir le tableau complet de ce qui s’est passé. Or, à cause de cela on peut assassiner Toumba et empêcher carrément la manifestation de la vérité par rapport à cette question. 
 
Le Gouvernement guinéen par la voix de son porte-parole a tout de même donné des garanties fermes quant à sa volonté d’assurer sa sécurité. Cela ne vous semble-t-il pas suffisant ? 
 
Nous prenons acte de la déclaration du Gouvernement qui a toujours promis d’ailleurs d’assurer la sécurité des guinéens. Mais il n’en demeure pas moins vrai que nous avons tout le temps des cas de tueries qui ne sont jamais élucidés. Cette déclaration n’est pas suffisante, nous allons insister que nous voulons voir Toumba Diakité en vie pour ne pas que la vérité soit privée aux guinéens. 
 
Dr Faya Milimono merci.
 
C’est moi qui vous remercie.
 
 
Entretien réalisé par Diallo Boubacar 1
Pour Africaguinee.com
Tél. : (00224) 655 311 112
Créé le Jeudi 16 mars 2017 à 9:37

Facebook icon
Twitter icon
Google icon