Cas Fatou Badiar : un citoyen s'adresse à Alpha Condé et à Djènè Kaba Condé...

Facebook icon Twitter icon
A vous la parole
Alpha Condé et sa femme Djènè Kaba Condé
Alpha Condé et sa femme Djènè Kaba Condé

CONAKRY- Un citoyen vient d’interpeller le Président Alpha Condé et la Première Dame, Mme Djènè Kaba Condé, sur le sort de Mme Fatou Badiar.

Nous vous livrons in extenso le contenu de cette lettre qui vient de parvenir à notre rédaction…

 

            Lettre ouverte à Monsieur Le président de la République et à la Première Dame

Demande de grâce présidentielle pour Mme Fatou Badiar DIALLO.

Excellence Monsieur Le président, Chef de l’Etat et Garant de la justice, par la présente, je m’adresse à vous, pour vous demander, à l’occasion de la fête internationale des Femmes, de faire un cadeau aux femmes du monde et, particulièrement aux femmes guinéennes, en accordant votre grâce présidentielle à Mme Fatou Badiar DIALLO qui croupit en prison depuis plusieurs années.

Monsieur Le Président, ce geste envers cette femme qui a tant souffert, marquera une fois encore une tournante décisive de votre histoire et celle de la femme guinéenne. Je sais que vous êtes capables de faire plus que ça pour nos mamans et nos femmes et nos sœurs. Alors Monsieur Le président saisissez cette opportunité pour rentre hommage à ces femmes guinéennes qui ce sont toujours battues à votre coté.

Mme la première dame, je souhaite vivement que vous appuyez ma requête, en demandant à votre cher époux et Chef de l’Etat de vous faire ce cadeau que l’histoire retiendra longtemps en graciant Mme fatou Badiar à cause de vous, et à cause de toutes les femmes de la Guinée. 

Mme la première Dame, Mère de la nation, Mme Fatou badiar est l’une de vos filles que le bon Dieu vous a confiée actuellement. Je n’ai aucun doute de votre sens de l’humanisme que vous faites preuve sur le terrain, notamment le cas des bébés de siamois de Siguiri et tant d’autres exemples que je ne vais citer ici.

Le cri de cœur d’un guinéen qui croit encore en une Guinée tolérante et unie…                                                  

                   SOW Mamadou Moussa

               Doctorant en droit constitutionnel et Science Politique à l’université de Rabat-agdal.   

Créé le Mercredi 08 mars 2017 à 17:53

Facebook icon
Twitter icon
Google icon