Donald Trump signe un nouveau décret sur l’immigration

Facebook icon Twitter icon
Donald Trump

Le président américain a signé lundi un nouveau décret migratoire, qui entrera en vigueur le 16 mars. L’Irak n’est plus visé et le gouvernement irakien s’en est félicité.

Le président américain, Donald Trump, a signé, lundi 6 mars, une version remaniée du décret migratoire qui a été suspendu par la justice, a annoncé la Maison Blanche dans un communiqué. Il entrera en vigueur le 16 mars.
Les ressortissants de l’Iran, de la Libye, de la Somalie, du Soudan, de la Syrie et du Yémen sont toujours ciblés par l’interdiction d’entrée sur le territoire. Mais cette version remaniée du décret exempte les détenteurs de visas et de « cartes vertes ».
Le nouveau décret énumère également les catégories de personnes qui pourront, quoi qu’il en soit entrer aux Etats-Unis. Ce sera le cas pour les voyages d’affaires, les séjours à caractère médical, ou pour les personnes ayant de la famille dans le pays ou qui sont connues en tant que partisans des Etats-Unis.

Satisfecit de l’Irak

L’Irak n’est plus concerné, selon le nouveau décret. Son gouvernement s’en est déjà félicité.
« Le ministère des affaires étrangères exprime sa grande satisfaction après le décret publié par le président Donald Trump qui exempte les Irakiens de l’interdiction de voyager aux Etats-Unis », a déclaré, dans un communiqué, un porte-parole de ce ministère, Ahmed Jamal. Il s’agit, selon lui, d’un « pas important » qui renforce des relations entre Bagdad et Washington, notamment dans le cadre « de la lutte contre le terrorisme ».
« L’Irak n’est plus sur la liste, en raison de leurs procédures de vérification renforcées et de leurs mesures de transmission d’informations », avait déclaré peu avant la conseillère à la Maison Blanche Kellyanne Conway, lors d’une interview sur la chaîne Fox News.

 

lemonde.fr

Créé le Mardi 07 mars 2017 à 8:41

Facebook icon
Twitter icon
Google icon