Etats-Unis: Un Nigérian soumis à un test écrit pour prouver sa profession aux agents de l’immigration

Facebook icon Twitter icon

NEW YORK:  Les agents de l'aéroport JFK ne voulaient pas croire que l'homme était programmeur, ils l'ont donc fait répondre à des questions absurdes...

Célestine Omin, développeur informatique nigérian de 28 ans, raconte avoir été contraint par les agents de l’immigration de l’aéroport JFK de New York (Etats-Unis) de passer un test ce dimanche pour prouver qu’il était bien développeur, rapporte Slate.

Test écrit pour prouver sa profession

Après 24 heures sans dormir, l’homme a dû répondre par écrit à des questions peu après sa descente de l’avion. Les fonctionnaires semblaient avoir du mal à croire que le Nigérian était un professionnel engagé pour une mission par First Access, une entreprise new yorkaise, et bénéficiait ainsi d’un visa de courte durée.

Les agents de l’aéroport n’ont pas cru l’ingénieur quand il a précisé avoir été invité par Andela, une start-up notamment soutenue par le couple Zuckerberg. « Les services de l’immigration de l’aéroport de JFK viennent de m’interroger sur les arbres binaires de recherche. Bienvenue en Amérique » a tweeté Célestine Omin le soir-même.

Les questions n’avaient pas de sens

L’informaticien a aussi dû préciser le rôle et la fonction d’une classe abstraite. Pour l’intéressé, les questions n’avaient pas vraiment de sens et semblaient tout droit sorties des suggestions de Google à la question « Que demander à un développeur ». Les réponses du Nigérian n’ont d’ailleurs pas convaincu les agents qui le retenaient.

Au bout de plusieurs heures, alors que l’ingénieur commençait à se résigner à être renvoyé dans son pays, il a finalement été autorisé à entrer sur le sol américain. Entre-temps, le service de l’immigration avait vérifié les dires de Célestine Omin auprès d’Andela et de First Access.

 

20minutes

Créé le Vendredi 03 mars 2017 à 11:09

Facebook icon
Twitter icon
Google icon