Trump veut copier le système d’immigration canadien

Facebook icon Twitter icon
Immigration

Mardi, dans de son discours au Congrès américain, le Président Trump a plaidé pour un système d’immigration « fondé sur le mérite », et il a cité les modèles canadien et australien comme des exemples à suivre.

Trump veut attirer des immigrants capables de s’assumer financièrement, afin d’éviter qu’ils ne privent les Américains les plus pauvres des ressources des fonds fédéraux.

En février, lors de la visite du Premier ministre canadien Justin Trudeau, Trump avait manifesté un grand intérêt pour le système d’immigration canadien. Ce dernier est basé sur un décompte de points et il repose sur les conditions suivantes:

  • Le nombre de visas de travail étant délivré à des personnes qualifiées sans emploi ne peut excéder 25 500, sauf pour certaines professions techniques, pour lesquelles 1 000 visas supplémentaires peuvent être accordés.
  • Pour être admissible, un immigrant doit recueillir un nombre minimum de points. Il peut les gagner grâce à sa formation (diplôme), sa connaissance des langues anglaise et française, son expérience professionnelle, son âge, une offre d’emploi potentielle et ses antécédents financiers.
  • Les immigrants sont soumis à un examen médical. Chaque demande est examinée individuellement.

Les visas pour les études sont délivrés à tout demandeur qui :

  • a été admis dans une grande école ou une université,
  • dispose d’assez d’argent pour payer les frais d’inscription, le séjour et son voyage aller-retour à destination et en provenance du Canada,
  • n’a pas de casier judiciaire,
  • peut fournir un certificat médical, et se soumettre si nécessaire à des examens médicaux,
  • peut justifier qu’il a clairement le projet de quitter le pays après l’obtention de son diplôme.

Trump y voit de nombreux avantages

Selon Trump, la transition du plan d’immigration actuel de l’Amérique, qui attire principalement des travailleurs non qualifiés, vers un tel système de points, présente de nombreux avantages : elle permettra d’économiser beaucoup d’argent, fera augmenter les salaires des travailleurs et elle donnera à des familles qui éprouvent des difficultés aujourd’hui – y compris les familles d’immigrants- la possibilité de rejoindre la classe moyenne.

Source: l'Express.fr

Créé le Jeudi 02 mars 2017 à 22:59

Facebook icon
Twitter icon
Google icon