Santé : un centre de prévention des épidémies installé à Gbessia…

Facebook icon Twitter icon
Santé

CONAKRY- Face aux risques de propagation des épidémies, telle que la rougeole qui prend de l’ampleur en Guinée, les citoyens de Gbessia ont désormais un centre d’accueil amélioré. Il a été construit par l’ONG  Internationale RTI à travers le projet triage financé par CDC. Cette structure sanitaire servira à la prise en charge des maladies sous surveillance.

La cérémonie de remise officielle de ce don s’est déroulée ce mardi 28 février 2017 dans l’enceinte du centre de santé de Gbessia port 1, l’un des bénéficiaires du projet.

Le centre dispose d’une salle de tri, d’une salle d’isolement et d’un personnel équipé. Au cours de cette cérémonie de remise quelques cas de rougeoles et de varicelles ont été détectés sur des enfants dont l’âge varie entre 5 à 7 ans.   

Selon le directeur du programme Epi-Detecte de RTI, Dr Boubacar Diallo, ce centre va traiter  des maladies à potentielle épidémiologique comme la rougoele, Ebola... Il a également précisé qu’il existe aujourd’hui 44 structures de ce genre à travers le pays dont 6 à Conakry.

« Nous avons fait la remise au Ministère de la Santé pour que l’utilisation soit effective à travers le suivi dudit ministère », a déclaré Dr Boubacar Diallo.

Selon lui, RTI est une ONG internationale qui appuie le Ministère de la Santé de la Guinée dans la Lutte contre les maladies sous surveillance. 

De son côté, le directeur national adjoint des Etablissement de Soins, Aboubacar Conté,  a souligné  que ce centre est  d’une importance capitale, surtout en cette période d’expansion de l’épidémie de rougeole.

« Aujourd’hui, nous avons une épidémie de rougeole, imaginez que tous ces cas de rougeoleux passent dans une même salle et que les précautions ne soient pas prises.  La multiplication de l’épidémie ira à l’exponentiel. Dès maintenant on a commencé à prendre les devants.  A la rentrée, après l’interrogatoire poussée, le patient est examiné par un médecin et s’il a une rougeole  immédiatement on l’envoie dans une salle d’isolement pour le traitement, pour ne pas diffuser la maladie », a indiqué Dr Conté qui a remercié les donateurs. 

En 2017, sur le budget national, l’Etat guinéen a subventionné plus de 80 milliards de francs guinéens pour les structures hospitalières, a rapporté le directeur national adjoint des Etablissement de Soins. 

Le projet Triage, mis en œuvre par RTI International sous financement de CDC, appui le ministère de la sante dans le cadre de la prévention des maladies à potentiels épidémiologiques.

Ce projet qui a débuté en Janvier 2016 appuie 44 structures sanitaires du pays en PCI, dans les préfectures de Coyah, Dubreka, Forecariah, Boffa, Fria, Gaoual, Koundara, Labe, Mali, Lelouma, Koubia, Tougue, Dinguiraye et la zone spéciale de Conakry.

Parmi ces structures sanitaires, 38 bénéficient de la mise en place de centre de tri appelés ‘‘centres d’accueil améliorés’’ et de salles d’isolement qui ont pour objectif de détecter et isoler rapidement les cas suspects de maladies sous surveillance, grâce à un tri correcte des patients et visiteurs.

Ces centres de tri sont dotés d’un panneau solaire installé par le projet pour son électrification, d’ordinateur pour la saisie électronique des données et disposent de registre pour l’enregistrement des patients et visiteurs.

RTI ambitionne l’intégration des activités de triage dans le projet-Epi-Détecte ; Faire le suivi des agents de tri des différents centres d’accueil améliorés en PCI/Triage. La formation des chefs de centre sur les outils informatiques, la collecte, l’analyse et la remontée des données.

 

BAH Aissatou

Pour africaguinee.com

Tél. : (00224) 655 31 11 14

Créé le Mardi 28 Février 2017 à 19:27

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

TAGS