Guinée : Quelle place pour les femmes dans les industries extractives ?

Facebook icon Twitter icon
Mines

CONAKRY- Dans le but d’améliorer les conditions des femmes dans le secteur minier en Guinée, l’ONG ‘’Wim’’ (Women in Mining), en partenariat avec OSIWA (Open Society Initiative For West Africa), a organisé ce vendredi 24 février 2017, un atelier méthodologique sur la fabrique de l’indice sur la situation des femmes dans les  industries extractives en Guinée, a constaté Africaguinee.com. Il vise à évaluer la situation des femmes dans le milieu des mines dans le pays.

‘’Nous avons travaillé à vouloir identifier quelle est la situation des femmes dans le secteur minier aussi bien celles qui travaillent dans l’artisanat que dans les sociétés minières formelles. Nous avons identifié des indicateurs sur la base de quatre composantes. Il y a des indicateurs qui vont se renseigner sur les actions que les entreprises minières font ou vont faire à l’endroit des femmes mais également les actions que l’Etat doit entreprendre à l’endroit des femmes et la situation de l’éducation et la formation des femmes dans le secteur minier et enfin, des vérificateurs qui vont renseigner sur le pouvoir économique ou l’autonomisation des femmes dans le secteur des mines. Partant de cela, un questionnaire a été établi par WIM et ses partenaires pour pouvoir bâtir un plaidoyer afin de mieux prendre en compte les besoins des femmes dans ce secteur afin de  renforcer leurs capacités’’ a expliqué Aminata Niang experte en genre et gestion minière.

Pour Diallo Abdourahmane, coordinateur du programme OSIWA (Open Society Initiative For West Africa), c’est un projet financièrement et techniquement financé à 100%  par  son organisme.  Selon lui, la question de participation des femmes dans les industries extractives en Guinée est une préoccupation majeure pour Osiwa.

‘’Nous travaillons dans ce secteur depuis notre installation en 2011. Ce projet concerne essentiellement les femmes. Comme vous le savez la situation des femmes dans ce secteur est beaucoup déplorable. Sur le plan de l’information et même sur celui des postes de responsabilité. Nous nous sommes dit qu’il faut développer un outil pour évaluer la situation des femmes pour donner des indices vérifiables par rapport  à leur situation. L’objectif, c’est donc de faire un plaidoyer auprès des autorités ou des institutions minières afin que la situation des femmes puisse vraiment évoluer dans ce domaine’’, a développé le coordinateur du programme Osiwa en Guinée.

Aux dires de  cette participante, l’idée de base de l’ONG WIM est l’épanouissement de la femme dans l’industrie extractive. Pour elle, ce séminaire de quatre jours  permettra d’avoir un outil complet dans la gestion des femmes qui évoluent dans le secteur des mines en Guinée.

‘’Nous voulons vraiment avoir un outil complet et sur cette base, nous allons développer des actions au fur et à mesure. C’est un atelier qui est déjà un début de succès puisque depuis la création de notre jeune ONG, nous voulions vraiment avoir des chiffres pour démontrer la pertinence des activités de notre ONG. Aujourd’hui l’index WIM est comme un outil de prise de décision avec les indicateurs qu’on a eu à développer ‘’, s’est réjouie Aminata Keita.

BAH Boubacar LOUDAH

Pour Africaguinee.com

Tel : (+224) 655 31 11 13

Créé le Samedi 25 Février 2017 à 11:47

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

TAGS