Déclaration commune de deux associations de presse en ligne…

Facebook icon Twitter icon
Presse

Le Réseau des Médias sur Internet en Guinée (REMIGUI) et l’Union des Fondateurs de Sites Internet en Guinée (UFSIG) expriment leur indignation face à l’exclusion dont elles sont victimes de la part des autres associations de presse. En effet, ces deux associations constatent avec regret qu’elles sont souvent écartées lors du partage des fonds alloués aux médias privés et publics pour la couverture médiatique des évènements nationaux.

Cela s’est illustré à nouveau à l’occasion de la visite du Roi Mohamed VI en Guinée où une seule association s’est accaparée de toute la subvention accordée à la presse en ligne pour la couverture médiatique de ladite visite.

 Ainsi, le REMIGUI et l’UFSIG décident :

 -De ne plus s’associer à cette association de la presse en ligne  pour le partage de la subvention annuelle que l’Etat accorde à la presse.

-De soumettre dans les brefs délais une requête à la Haute Autorité de la Communication afin qu’elle partage équitablement  le montant qui sera alloué au compte de l’année 2017 à la presse en ligne  aux quatre associations représentatives (AGUIPEL, REMIGUI, UFSIG et UPLG).

Par ailleurs, le REMIGUI et l’UFSIG demandent que la Haute Autorité de la Communication s’occupe  désormais elle-même de la définition des critères pour la répartition de la subvention au compte de la presse en ligne.

Enfin, le REMIGUI et l’UFSIG rappellent aux  structures de communication du gouvernement, des institutions nationales et internationales que les associations représentatives de la presse en ligne sont au nombre de quatre en Guinée.  Une seule association ne peut se prévaloir du droit des autres.

        Fait à Conakry, le 24 février 2017

Les Bureaux Exécutifs du REMIGUI et de l’UFSIG

Créé le Vendredi 24 Février 2017 à 15:39

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

TAGS