Guinée : les opérateurs économiques menacent…

Facebook icon Twitter icon
Economie

CONAKRY- Les opérateurs économiques du pays menacent de fermer leurs boutiques et magasins si le Gouvernement guinéen ne prend pas des dispositions pour mettre fin aux violences dont ils sont victimes.

Le Président du Groupe Organisé des Hommes d’Affaires (GOHA), Cherif Mohamed Abdallah, a lancé un appel aux autorités pour mettre fin aux scènes de pillage dont sont victimes certains opérateurs économiques. En marge de la grève des enseignants, plusieurs magasins ont été vandalisés du côté de la haute banlieue de Conakry.

« Je pense qu’on avait pas encore à ajouter à la souffrance des opérateurs économiques. Nous payons les taxes c’est pour que l’Etat assure notre sécurité. A Cosé, nous avons eu des informations comme quoi ce sont des hommes en uniforme qui se rendaient coupables de pillages de boutiques et magasins », a lancé Cherif Mohamed Abdallah.

Au moins sept personnes ont perdu la vie depuis le lundi 20 février 2017 à Conakry. Face à ce climat de violence, le Président du GOHA menace d’appeler à al fermeture des boutiques et magasins pour protester contre les pillages.

« Si ces pillages continuent, nous n’aurons pas le choix. Nous allons demander aux commerçants de fermer leurs boutiques et magasins jusqu’à ce que le Gouvernement prenne des dispositions. J’en appelle au Général Ibrahima Baldé, le Haut Commandant de la gendarmerie nationale, afin qu’il ouvre une enquête parce que nous avons appris que nombreux sont les gendarmes qui seraient coupables d’actes de vandalisme », prévient Cherif Mohamed Abdallah.

 

Ahmed Tounkara

Pour Africaguinee.com

Créé le Mercredi 22 Février 2017 à 14:27

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Nous vous proposons aussi

TAGS