NZEREKORE : une pluie torrentielle fait plusieurs dégâts…

Facebook icon Twitter icon
Société

NZEREKORE- Une pluie torrentielle a causé d’énormes dégâts à Nzérékoré. Plusieurs bâtiments ont été décoiffés par un vent violent qui a soufflé ce Jeudi 16 février 2017, a constaté Africaguinee.com à travers son correspondant basé à Nzérékoré.

Plusieurs familles dormiront à la belle étoile si des dispositions ne sont pas prises. A l’école normale des instituteurs, une dizaine de familles qui se sont retrouvées sans abris. Les deux grands bâtiments qui abritent une vingtaine de chambres ont été tous décoiffés.

 

« Il était19h 56 (GMT), moi je voulais suivre le journal. J’ai entendu le bruit d'un vent violent accompagné d'une forte pluie. Par la suite il y'a eu un grand bruit qui m'a laissé l'impression qu'il s'agissait d'un tonnerre. Alors je me suis levé j'ai regardé dehors, j'ai vu maintenant les feuilles de tôle qui s’envolaient. En suite les toitures des bâtiments d'en haut qui ont même endommagé une partie de mon logement. Très heureusement les enfants sont restés sereins dans les maisons. C'est quand les toitures se sont envolées que les enfants ont commencé à courir par ci par là. Ça nous a mis en mouvement, on s'est mis maintenant à les chercher partout dans la cour. Les enfants étant très nombreux, j'ai ouvert l'amphi théâtre pour les entacher là-bas y compris les bagages des sinistrés. Nous avons continué à veiller auprès d'eux jusqu'au matin >>, nous a expliqué M. OULARE kemoko, directeur des études de l'ENI de Nzérékoré sise au quartier Gbahana, qui ajoute qu’une moto d’une ONG a été endommagée dans la même cour.

A Nakoyakpala, comme dans beaucoup d’autres quartiers, des cabines téléphoniques et plusieurs bâtiments ont été décoiffés par ce même vent. << Ça commencé hier à 19h on venait juste de rentrer. Le vent était tellement fort, quand je suis sortie je voulais regarder, j'ai vu maintenant l'eau qui rentrait en flot. J'ai donc appelé ma fille pour enlever le sac de riz où l'eau coulait. C'est en ce moment que le vent a commencé à prendre les tôles. Le bruit était tellement fort qu’on on croirait que c'est le tonnerre qui est tombé dans la maison. On était embrouillé maintenant. On savait plus quoi faire. Nous avons commencé à pleurer et crier. Mais avec le bruit du vent, nos voisins n'ont pas pu pour se rendre compte. Nous sommes donc restés à prier jusqu'à ce que le vent soit apaisé un peu. Nous sommes donc allés chez un voisin du nom de Foromo >> nous a confiée esther DRAMOU, habitante au quartier Nakoyakpala non loin de l'université.

'' La maison de notre Pasteur est descendue. Les murs sont descendus les feuilles de tôle envolées, tout a été mouillé hier'' nous a aussi relaté Nehemie LOUA, un autre citoyen du même quartier.  Un manguier est aussi tombé sur la maison de Pépé Philippe DELAMOU qui s'était refugié chez un voisin.

Au côté du grand dépôt de carburant, une bonne partie de la cour est tombée et les tôles de quelques bureaux emportés. Ce matin, On retrouve les sinistrés devant leurs concessions en train de travailler, et d'autres mettent leurs effets au soleil.

Aucune perte en vie humaine n’a été signalée.

 

 

SAKOUVOGUI Paul Foromo

Correspond régional d'afrcaguinee.com

A Nzérékoré

Tel: 628 80 17 43

Créé le Vendredi 17 Février 2017 à 15:10

Facebook icon
Twitter icon
Google icon