Guinée : ces "croustillantes" révélations d’Ousmane Kaba sur Dadis et Sidya Touré…

Facebook icon Twitter icon
Politique
Dr Ousmane Kaba
Dr Ousmane Kaba

CONAKRY- C’est l’une des rares fois qu’il fait de telles révélations ! Dr Ousmane Kaba, le nouveau Président du Parti des Démocrates pour l’Espoir (PADES) a fait des confidences.

De son entrée en politique à sa séparation avec le Président Alpha Condé, l’ancien Ministre de l’Economie et des Finances, dira tout.

« Pourquoi Dadis Camara avait confiance en moi… »

A son arrivée au pouvoir en décembre 2008, le très bouillant Capitaine Dadis Camara avait de la lutte contre la corruption et le détournement des deniers publics une de ses priorités. Pour réussir le pari d’assainissement des finances de l’Etat, le Président du Conseil National pour la Démocratie et le Développement (CNDD) avait fait appel à l’ancien fonctionnaire du Fonds Monétaire International. Dr Ousmane Kaba dirigeait le comité d’audit mis en place par l’équipe de Dadis Camara. Qu’est-ce qui expliquait cette confiance du Président du CNDD envers Ousmane Kaba ? Aux dires de ce dernier, Dadis Camara lui a révélé un jour la réponse à cette question. « Dadis m’a dit un jour qu’il était venu me voir afin de l’aider à ce que son enfant étudie dans mon Université. Etant sous-officier à l’époque, ne disposant donc pas assez de moyens, il a fait cette demande. J’ai accepté. Mais puisque chaque année ils sont des centaines d’étudiants que je reçois dans les mêmes conditions, je ne m’en rappelais plus. Dadis m’a dit que c’est pour cette raison qu’il me porte confiance », révèle Dr Ousmane Kaba.

« Mon divorce avec Sidya Touré… »

Avant de créer sa propre formation politique à la veille de l’élection présidentielle de 2010, Dr Ousmane Kaba était membre du bureau politique de l’Union des Forces Républicaines de Sidya Touré. Les deux hommes politiques avaient un ami en commun. L’actuel Chef de l’Etat ivoirien, Alhassane Dramane Ouattara.

Au terme de plusieurs années de collaboration marquée par une confiance mutuelle, un divorce fut acté entre Ousmane Kaba et son mentor politique. En effet, le bras de fer entre la junte militaire dirigée par Dadis Camara et les forces vives d’alors a causé des dommages collatéraux à beaucoup de personnes. Le nom d’Ousmane Kaba s’est retrouvé sur la liste de personnes qui devaient subir des sanctions de l’Union Européenne à cause de leur proximité supposée avec la junte militaire au pouvoir à Conakry. Etrange coïncidence, cette liste avait été proposée par les forces vives auxquelles appartenait l’UFR de Sidya Touré.

« Je suis venu, j’ai dis au Président Sidya que je ne comprenais pas. Moi je dirigeais un comité d’audit pour traquer les fossoyeurs de l’économie du pays, ce n’est pas ces gens qu’on sanctionne, c’est plutôt nous. J’ai demandé à Sidya Touré d’écrire à l’Union Européenne pour dire que je ne militais dans aucun mouvement de soutien à la junte et que j’étais membre du bureau politique de l’UFR. Plusieurs jours après rien a été fait, j’ai rendu démission », se souvient encore Ousmane Kaba.

Nous y reviendrons !

 

SOUARE Mamadou Hassimiou

Pour Africaguinee.com

Tél. : (+224) 655 31 11 11

Créé le Vendredi 17 Février 2017 à 11:12

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Nous vous proposons aussi