Bantama Sow défie l’opposition : « Après Alpha Condé ça sera… »

Facebook icon Twitter icon
Mouvance présidentielle
Sanoussi Bantama Sow
Sanoussi Bantama Sow

CONAKRY- Le camp du Président Alpha Condé vient de réagir suite aux propos tenus ce week-end par le porte-parole de l’opposition guinéenne. Aboubacar Sylla, le Président de l’Union des Forces du Changement a soutenu ce Samedi 11 février 2017 qu’une alternance est possible en 2018, après les prochaines élections législatives.

«  Une alternance est possible en Guinée en 2018 et en toute légalité. Parce que c’est en 2018 qu’on aura des élections pour renouveler le parlement guinéen. Si  l’accord du 12 octobre est appliqué, le processus électoral guinéen sera transparent, si on reforme la CENI, si on audite le fichier électoral pour l’adapter à la réalité du corps électoral guinéen, l’opposition républicaine sera majoritaire en 2018 à l’assemblée nationale », a déclaré ce Samedi 11 février 2017 Aboubacar Sylla

Pour le Ministre conseiller à la Présidence Sanoussi Bantama Sow, cette déclaration d’Aboubacar Sylla n’est qu’un rêve.

« Je pensais que mon frère Aboubacar Sylla était suffisamment intelligeant pour comprendre les choses. Je croyais que l’accueil qui a été réservé au Professeur Alpha Condé aussi bien à Conakry qu’à Kankan, allait faire comprendre à l’opposition que les prochaines élections sont déjà perdues à l’avance. Le peuple de Guinée a prouvé qu’il reste et demeure derrière son leader historique », a réagi Sanoussi Bantama Sow au cours d’un entretien avec un journaliste de notre rédaction.

L’ancien Ministre des guinéens de l’étranger annonce de grandioses réceptions pour Alpha Condé en région forestière et au Foutah.

Aboubacar Sylla promet que l’opposition contrôlera l’Assemblée Nationale lors des prochaines élections législatives prévues en 2018. Si Cellou Dalein Diallo et ses pairs réussissent ce pari, ils pourraient pousser le locataire du palais Sékoutoureya à la démission. 

« Une fois  qu’on est majoritaire à l’assemblée, nous allons obliger le RPG et sa mouvance et tout le gouvernement à respecter les règles de la bonne gouvernance parce que c’est nous qui allons voter les lois, c’est nous qui allons les amender et si nous poursuivons le Président de la République pour haute trahison,   nous serons à  mesure d’exiger que ses activités soient suspendues jusqu’à ce que la haute cour de justice se prononce et si elle se prononce en faveur d’une condamnation du Président de la République, il sera obligé de démissionner», avertit Aboubacar Sylla.

Pour le Ministre Bantama Sow, ce scénario est peu plausible. Le Ministre Conseiller chargé de missions à la Présidence, le RPG Arc-en-ciel remportera au moins 80% des sièges lors des prochaines élections législatives.

« Les gens ne parlent que d’élections dans ce pays. Au lieu d’expliquer aux populations leur programme, ils ne font que parler de la politique. L’opposition pense que nous on dort. Monsieur Alpha Condé restera au pouvoir autant que Dieu le voudra. Après lui, ça sera un autre du RPG Arc-en-ciel. Je vous promet également que le parlement sera composé de 80% au moins de députés du RPG Arc-en-ciel », promet le Ministre Sanoussi Bantama Sow.

 

Ahmed Tounkara

Pour Africaguinee.com

 

Créé le Dimanche 12 Février 2017 à 15:06

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Nous vous proposons aussi