Réouverture des plages à Conakry: que prévoient les autorités?

Facebook icon Twitter icon
Société

CONAKRY- Des mesures drastiques ont été annoncées par les autorités guinéennes en prélude à la réouverture prochaine des plages. De commun accord avec les gérants des différentes plages, le Gouvernorat de la ville de Conakry a pris des dispositions pour éviter de nouveaux drames sur ces lieux de loisir.

« Chaque plage va disposer de 5 policiers et 5 gendarmes. Les mineurs ne seront plus acceptés, et il n’y aura plus de spectacle dans les plages », a annoncé Fodé Ismaël Camara, Inspecteur régional du Tourisme et Hôtellerie.

En 2014, plusieurs personnes avaient perdu la vie aux plages de Rogbanè et Lanbanyi. Ces mesures annoncées par les autorités guinéennes visent à éviter de tels drames.

Une commission composée de représentants du Gouvernorat de Conakry, du Ministère en charge du tourisme et de l’hôtellerie, et des gestionnaires des plages, a proposé un réaménagement des différents sites.

« Le mot d’ordre  est donné  mais,  à condition que les plages soient réaménagées et sécurisées. C’est ce mois de janvier la reprise effective. On est en train de travailler avec la commission », a déclaré Dr Moundjour Cherif,  directeur de cabinet du gouvernorat de la ville de Conakry, au cours d’un bref entretien avec une journaliste d’africaguinee.com.

Selon un responsable du site de Benarès située dans un quartier de la banlieue sud de Conakry, ils sont prêts à rouvrir la plage le 15 janvier prochain, en respectant toutes les conditions.

« Le 27 décembre  2016, on avait tenu une réunion au Gouvernorat. Et le gouverneur nous avait  demandé d’attendre jusqu’au 15 janvier pour la réouverture », a déclaré le président  de la plage de Bénarès, Sylla Amara.

 

BAH Aissatou

Pour africaguinee.com

Tel. : (002244) 655 31 11 14

Créé le Mardi 10 janvier 2017 à 9:28

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

TAGS