Accord politique : Baidy Aribot menace à nouveau…

Facebook icon Twitter icon
Politique

CONAKRY- Le camp de l’ancien Premier Ministre Sidya Touré reste inflexible. Malgré le consensus trouvé ce Lundi 9 janvier 2017 entre la majorité présidentielle et une partie de l’opposition, l’Union des Forces Républicaines a maintenu sa position au sujet de l’accord politique signé le 12 octobre dernier.

Baidy Aribot, le secrétaire exécutif de l’Union des Forces Républicaines maintient son appel à manifestation pour dénoncer l’éventuelle adoption du code électoral. L’élu de la commune de Kaloum souligne également une « conspiration » entre la majorité présidentielle et la principale formation politique de l’opposition pour faire passer une loi qui à ses yeux viole les droits des citoyens.

« Le fait que le RPG Arc-en-en-ciel ait retiré sa proposition ne change en rien notre position. La position de l’Union des Forces Républicaines est très claire. Nous sommes opposés au point 2 de l’accord politique ; et nous userons de tous les moyens légaux pour empêcher le vote du nouveau code électoral à l’Assemblée Nationale », a précisé Baidy Aribot au cours d’un entretien avec un journaliste de notre rédaction.

Ce lundi 9 janvier 2017, la majorité présidentielle et une partie de l’opposition sont parvenues à un accord. Le nouveau code électoral pourrait désormais être adopté.

Ce revirement de la majorité présidentielle a créé des grincements de dents du côté de l’Union des Forces Républicaines.

« Aujourd’hui la majorité présidentielle et l’UFDG sont considérées comme étant une seule entité. J’estime pour ma part que ceux qui se réclamaient de l’opposition ne sont en réalité pas des opposants. C’est l’UFR la véritable opposition », estime Baidy Aribot.

Sur un ton menaçant, le député de Kaloum promet que son parti n’abandonnera point le combat.

« Nous nous battrons pour que cette loi ne passe pas au niveau de l’Assemblée Nationale. S’ils réussissent à la faire passer, nous appellerons à des manifestations pour faire respecter les droits des citoyens », promet le secrétaire exécutif de l’Union des Forces Républicaines.

 

Ahmed Tounkara

Pour Africaguinee.com 

Créé le Mardi 10 janvier 2017 à 11:21

Facebook icon
Twitter icon
Google icon