Ebola en Guinée : des agents de lutte oubliés par le gouvernement ?

Facebook icon Twitter icon
Société

CONAKRY- Plus de 100 agents de santé ayant participé à la lutte contre l’épidémie d’Ebola ont menacé cette semaine d’organiser une manifestation. Certains sont des anciens employés de L’ONG « MédecinS Sans Frontière »  (MSF). Ils dénoncent le non-respect de la promesse du président Alpha Condé pour leur recrutement à la fonction publique, a appris africaguinee.com.

Ce sont des hygiénistes, laborantins, techniciens qui durcissent le ton contre leur exclusion,  après la sortie d’une liste des médecins recrutés au compte de la fonction publique.

 « Nous comptons mettre en place une commission pour rencontrer l’Agent de la Sécurité Sanitaire pour des explications. Si nous n’avons pas gain de cause, nous sommes prêts  à manifester devant les autorités, afin que nous soyons récompensés  au même titre que les autres », a averti l’agent de santé qui était en service à MSF.

Marginalisation

Ils fustigent le recrutement effectué par le gouvernement. Certains de leurs collègues de la sensibilisation communautaire, se sont retrouvés médecins, infirmiers, laborantins, à la fonction publique avec des matricules alors qu’ils sont des mathématiciens et physiciens.

« Le paradoxe, ils n’ont pas fait de tests. Ce qui est plus grave, nous les hygiénistes et techniciens n’avions pas retrouvé nos noms sur la liste.  Nous avons été marginalisés », a fustigé cet agent de santé.

Même cri de cœur chez cet ancien superviseur de MSF. « Le président de la République avait promis à tous ceux qui ont gérer l’épidémie Ebola de les récompenser. Beaucoup de personnes n’ont pas retrouvés leurs noms sur la liste », a-t-il regretté.

Le virus Ebola déclaré en Guinée en fin 2013 a tué 2500 personnes.

Nous y reviendrons !

 

BAH Aissatou

 Pour africaguinee.com

Tel. : (00224) 655 31 11 14

 

Créé le Samedi 07 janvier 2017 à 10:26

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Nous vous proposons aussi