Guinée : Jean Marc porte de graves accusations contre Kory Kondiano…

Facebook icon Twitter icon
Assemblée Nationale
Jean Marc Teliano
Jean Marc Teliano

CONAKRY-De graves accusations viennent d’être portées contre le Président de l’Assemblée Nationale guinéenne. L’honorable Claude Kory Kondiano est accusé par Jean Marc Téliano d’avoir « volé » les ressources du parlement pour payer une dette à la Banque Centrale de la République de Guinée (BCRG).

« J’ai relevé quelques disfonctionnements au sein de notre Parlement. Dans la gestion des ressources, on a appris que le Président de l’Assemblée aurait soustrait du budget du Parlement un montant avoisinant les six-cents millions de nos francs pour payer son complément de cotisation de retraite à la Banque Centrale. Il travaillait à la Banque Centrale, il n’avait aucune ressource par le passé, il n’a pas pu s’acquitter de ses cotisations, (aujourd’hui) c’est une aubaine pour lui de soustraire dans le budget de l’Assemblée Nationale plus de 600.000.000 GNF pour verser à la BCRG pour faire prévaloir ses droits à la retraite », accuse Jean Marc Téliano.

Le leader du Rassemblement pour le Développement Intégré de Guinée (RDIG) dénonce l’opacité qui caractérise la gestion du budget alloué au Parlement. « De nos jours, nous qui examinons tous les budgets de tous les départements, nous ne savons pas comment notre budget est géré. A maintes reprises, nous avons demandé un huis-clos. Parce que notre budget est géré dans la plus grande opacité. Si le Président de l’Assemblée se permet de prendre six-cents millions de nos francs, c’est parce qu’il n’y a pas de transparence », enfonce le député.

Autres charges portées contre le Président de l’Assemblée Nationale, c’est le prélèvement illégal des émoluments de certains députés. « Nous ne pouvons pas comprendre, pour des absences justifiées, que le Président de l’Assemblée nationale unilatéralement, comme il vole l’argent du Parlement, il ponctionne sur les émoluments des députés. Personnellement j’ai été victime. Malgré que je sois malade, je n’ai jamais manqué à une plénière. Tous les travaux de commission, tous les ministres que je devais recevoir ont été reçus malgré mon état de santé. Il a ponctionné trois millions cinq-cents mille (3.500.000 GNF). Il n’a pas le droit ni la qualité », condamne Jean Marc Téliano, indiquant qu’il a sollicité une enquête parlementaire pour éclairer l’opinion nationale et internationale sur ces faits.

A suivre…

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel. : (00224) 655 311 112

 

Créé le Jeudi 05 janvier 2017 à 13:14

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Nous vous proposons aussi

TAGS