Maître Baba Diop : « Mon client Toumba Diakité n’a rien à se reprocher…»

Facebook icon Twitter icon
Interview
Maître Baba Diop
Maître Baba Diop

DAKAR- Malgré les charges qui pèsent contre lui, le Commandant Aboubacar Sidiki Diakité afficherait une certaine sérénité. L’avocat de l’ex aide de camp de Dadis Camara revient dans cette interview sur la demande d’extradition formulée par les autorités guinéennes. L’audition de son client, sa sécurité, Maître Baba Diop nous a tout confié. Exclusif !!!

 

AFRICAGUINEE.COM :  Maître Baba Diop bonjour ! Vous venez d’introduire une demande de mise en liberté de votre client le commandant Toumba Diakité. Sur quoi vous fondez-vous ? 

Nous confirmons avoir déposé le 29 décembre une demande de mise en liberté de Toumba Diakité tout simplement parce qu’il y a eu vice de procédure. Nous estimons, en vertu de la loi qui régit l’extradition au Sénégal, que M. Diakité a été entendu une semaine après son arrestation alors qu’il devait l’être juste 24 heures après son arrestation. Comme en matière de procédure, toute violation des Droits de la Défense doit être sanctionnée, alors la sanction c’est l’annulation de la procédure et conséquemment la mise en liberté de la personne. C’est ce que nous avons demandé. Nous attendons que la chambre d’accusation nous appelle pour cette audience pour discuter sur cette requête.

La chambre d’accusation n’a donc pas statué encore sur l’éventuelle acceptation ou non de cette demande de mise en liberté ? 

C’est ça. Nous attendons parce qu’il y a ce qu’on appelle l’enrôlement du dossier. C’est-à-dire qu’après la requête, la chambre d’accusation saisie le Procureur Général de cette requête pour que le Procureur Général fasse des réquisitions et ses observations. Après celles-ci, une audience sera fixée pour statuer sur ces requêtes.

Où en est-on par rapport à la demande d’extradition formulée par les autorités guinéennes ? 

Je dois avouer que je l’ai entendu tout comme vous. Mais il y a toute une procédure avant que le dossier n’arrive au niveau de la Justice. Parce que la demande est déposée au niveau du Ministère des Affaires Etrangères avant d’être transférée au Ministère de la Justice. Ce dernier transmet le dossier au Procureur Général. Après cette transmission, le Procureur Général prépare ses réquisitions et notifie le dossier à la Défense. Après cette notification à la défense, une audience est programmée à la chambre d’accusation.

Pour l’heure, on a entendu que la demande est là, mais aujourd’hui rien ne nous permet d’en dire plus parce qu’on a encore reçu aucune notification d’extradition.  Peut-être que nous recevrons cette notification cette semaine parce que comme je l’ai dit tantôt, le dossier fait un petit chemin avant d’atterrir dans le domaine judiciaire. C’est d’abord diplomatique, ensuite judiciaire.

Votre client le commandant Toumba Diakité a été entendu par le Procureur Général. Comment était-il lors de son audition ? 

Comme d’habitude, il était très serein. Parce que dans sa tête, il se dit qu’il n’a absolument rien à se reprocher. Cela il ne le dit pas fortuitement. Ce n’est pas une déclaration d’intention. Dans le dossier lui-même, il y a des témoignages à décharge pour lui. D’ailleurs sur ce point, je suis pressé de voir le fond du dossier d’extradition. Parce qu’il ne suffit pas simplement de faire une demande (…), il faut qu’il y ait par exemple une ordonnance qui puisse le renvoyer devant un tribunal correctionnel parce qu’au terme de l’instruction, il aura été retenu suffisamment de charges contre lui. Maintenant vu, tous ces témoignages à décharge, je suis pressé de voir s’ils auront une ordonnance du juge qui contient des charges suffisantes. Puisque sinon le dossier ne sera pas validé par la chambre d’accusation.

La sécurité a-t-elle été renforcée autour du lieu détention de commandant Diakité ? 

Oui parce qu’ils sont à la disposition d’une unité spéciale de l’administration pénitentiaire. C’est des gens qui ont été formés à la suite de l’arrestation de gens soupçonnés de terrorisme. Ils ont été formés pour faire face à certains cas liés aux grands délinquants.

Maître Baba Diop merci.

Je vous en prie et je reste à votre disposition.

 

Entretien réalisé par Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel. : (00224) 655 311 11 12 

 

Créé le Mercredi 04 janvier 2017 à 9:57

Facebook icon
Twitter icon
Google icon