Kissidougou: accusées de trafic d'enfants, deux personnes tuées par une foule

Facebook icon Twitter icon
Régions

KISSIDOUGOU- De nouveaux éléments viennent d’apparaître sur les deux assassinats survenus à Sangardo.

Les deux personnes assassinées ce mardi 03 janvier 17, dans la sous-préfecture de Sangardo, à Kissidougou, en Guinée Forestière ne seraient pas des trafiquants d’enfants, a appris Africaguinee.com.

L'une des victimes était un jeune financier de l’ONG Corps Médical International Guinée basée à Macenta. Kolie Kaman Kilié revenait de Kindia où il avait passé ses congés de Noel. Il rentrait à Macenta pour reprendre le travail. En cours de route, il a fait un accident tuant un bœuf. Ne connaissant pas le village, nous a confié un de ses collègues, il aurait pris un jeune garçon pour lui montrer la gendarmerie afin qu’il fasse une déclaration. Les mauvaises interprétations auraient couru dans le village, l’assimilant à un voleur d’enfants.

« C’est un jeune financier qu’on a froidement assassiné. Ils étaient trois dans son véhicule, une RAV4, il a cogné un bœuf dans un village. Ne connaissant pas la zone, il a pris un jeune garçon pour lui montrer la gendarmerie afin qu’il fasse une déclaration. C’est un jeune financier d’une ONG internationale basée à Macenta. Il était en congé, il rentrait pour commencer le travail. Très malheureusement, il a fait cet accident-là, et avec l’incivisme des gens, on a tué deux personnes innocentes. Il était basé à Kindia, on vient de le muter à Macenta. C’est notre collègue qui s’appelait Kolie Kaman Kilié », a témoigné un collègue de la victime, qui a joint notre rédaction.

Nous y reviendrons

SAKOUVOGUI Paul Foromo

Correspondant régional d’Africaguinee.com

A N’zérékoré

Tel : (00224) 682 807 43

Créé le Mercredi 04 janvier 2017 à 14:32

Facebook icon
Twitter icon
Google icon