Guinée : de quoi souffre Diallo Cravate ?

Facebook icon Twitter icon
Société
Diallo Cravate
Diallo Cravate

CONAKRY-De quoi souffre Amadou Sadjo Diallo connu sous le nom « Diallo Cravate » ? Alité au grand-hôtel de l’Indépendance (NOVOTEL), l’homme âgé aujourd’hui de 70 ans, souffre de la maladie de Parkinson.

Depuis bientôt trois semaines, le septuagénaire n’a pas mis pied dehors. Lorsque la maladie s’est aggravée, l’homme ne pouvait pas marcher ni parler, soupire un de ses proches. Mais depuis que les médecins ont commencé à suivre son traitement, il va de mieux en mieux, confie la même source.

Le nom de Diallo Cravate a franchi les frontières guinéennes à cause notamment de sa fortune estimée à 36 milliards de dollars américains. Paradoxe : Aujourd’hui, le milliardaire en dollars est quasiment sans ressources pour son traitement, qui nécessiterait une évacuation dans un centre spécialisé. Mais s’il y a bien une chose à laquelle il tient encore, c’est sa dignité.

Diallo Cravate refuserait toute aide venue d’ailleurs, nous a confié un de ses proches. La raison est simple. Il croit fermement avoir les moyens qu’il faut pour se soigner. L’omnipotence d’autrui, il n’en voudrait pas. L’Etat Congolais lui aurait même proposé de l’aide pour ses soins. Mais son niet est catégorique. Au lieu de lui jeter des broutilles, l’Etat congolais n’a qu’à payer sa dette : Les 36 milliards de dollars.

Dans la suite 626 située au 6ième étage, Amadou Sadjo Diallo est alité. Sa femme s’occupe de lui. C’est elle qui accueille les visiteurs au salon. Avant d’introduire quelqu’un, la dame est à la fois  accueillante, mais aussi vigilante. Elle demande l’aval de son époux alité dans la chambre.

Depuis un certain temps, l’homme « refuse » de se confier aux médias. Pour cause : le milliardaire « virtuel » ne serait pas content de la façon dont certains médias auxquels il s’est confié ont traité l’information sur sa maladie. Il reçoit des proches qui viennent lui rendre visite.

Le parcours de Diallo Cravate est digne d’un roman. Il fait fortune en République Démocrate du Congo (RDC) où il a séjourné pendant ¼ de siècle. L’Etat congolais lui devrait une dette 36 milliards de dollars américains. Sa vie a basculé lorsqu’il s’est trouvé empêtré dans une série de dossiers judicaires en RDC. Depuis son expulsion par les autorités congolaises Diallo Cravate qui continue sa « descente aux enfers » garde pourtant l’espoir d’être un jour en possession de son argent. En tout cas, il a réussi à traduire  l’Etat congolais devant la Cour Internationale de Justice (CIJ).

Affaire à suivre…

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel. : (00224) 655 311 112

Créé le Samedi 31 décembre 2016 à 10:11

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Nous vous proposons aussi