Le jour où Nicolas Sarkozy a été «humilié» et «mis K.O. debout» par Vladimir Poutine

Facebook icon Twitter icon
People
Nicolas Sarkozy et Vladmir Poutine
Nicolas Sarkozy et Vladmir Poutine

Fraîchement élu président de la République en 2007, Nicolas Sarkozy avait rencontré son homologue russe Vladimir Poutine lors d’un sommet du G8. Un entretien à huis-clos, à l’issue duquel le chef de l’Etat s’était présenté en conférence de presse devant un parterre de journalistes surpris par son comportement.

Hébété, transpirant, abasourdi…. Un comportement que certains avaient attribué, avec taquinerie, à une consommation de vodka pendant l’entretien avec Poutine. Pourtant presque dix ans plus tard, la vraie raison de cette étrange attitude a été décortiquée sur France 2, jeudi soir, par le journaliste Nicolas Hénin dans l’émission 20h55, le jeudi.

En réalité, si le président français de l’époque paraissait si décontenancé, c’est parce qu’il venait, selon Nicolas de Hénin, de se faire menacer et humilier par Vladimir Poutine lors d’un entretien en face-à-face.

Alors que, dans ses prises de parole, Nicolas Sarkozy avait plusieurs fois porté un jugement sur la politique russe, Poutine ne s’était pas encore manifesté. Ce dernier aurait profité de cette entrevue pour régler ses comptes avec le président français: «Ou bien tu continues sur ce ton et je t’écrase ou alors tu arrêtes de parler comme ça, et tu verras. Tu viens juste de devenir président de la France, mais je peux faire de toi le roi de l’Europe» aurait ainsi déclaré Poutine, avec quelques insultes en supplément, à l’attention de Nicolas Sarkozy, selon ce journaliste.

C’est pourquoi, ainsi «mis K.O debout» par Poutine, Nicolas Sarkozy serait arrivé sonné devant les journalistes pendant la conférence. Une séquence qui n’a pas manqué de susciter quelques moqueries de la part de quelques observateurs de la vie politique...

Source: Lefigaro.fr

Créé le Vendredi 16 décembre 2016 à 14:58

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

TAGS