Guinée : Conakry dans le « noir », les travailleurs d’EDG menacent d’aller en grève…

Facebook icon Twitter icon
Société
Image d'archive
Image d'archive
CONAKRY- Alors que le délestage devient très récurrent dans la capitale guinéenne, les travailleurs de la société d’Electricité de Guinée (EDG) dirigée par Veolia, une entreprise française, menacent d’aller en grève. Un préavis de grève a été déposé par le collège syndical, a appris africaguinee.com.
 
Les travailleurs dénoncent  les recrutements fantaisistes et le harcèlement institutionnel dont-ils sont infligés.  Le préavis de grève a été adressé au  directeur des ressources humaines d’EDG,  ce mercredi 14 décembre dernier. Environs 2.000 employés promettent de passer à l’action si les revendications ne sont pas satisfaites. La grève devrait durer 10  jours. 
 
Points de revendication 
 
Les syndicats d’EDG demandent : l’arrêt immédiat de tous les recrutements  fantaisistes qui n’obéissent à aucune procédure en vigueur, le renvoi de tous les stagiaires et assistants techniques de Veolia comme ça été le cas des stagiaires guinéens, le renvoi de tous les nouveaux recrus et l’utilisation unique du personnel guinéen trouvé sur place pour  tous les postes.  
 
 « A défaut (d’être entendu) nous serons dans l’obligation de lancer le mot d’ordre de grève signifiant ainsi l’échec de l’équipe Veolia dans la gestion managériale d’EDG », menace le collège syndical d’EDG. 
 
Affaire à suivre…
 
Bah Aissatou
Pour africaguinee.com
Tél : (00224) 655 31 11 14
Créé le Vendredi 16 décembre 2016 à 12:28

Facebook icon
Twitter icon
Google icon