Ibro Diabaté : ‘’Je suis l’artiste le plus aimé en Guinée…’’

Facebook icon Twitter icon
Interview
Ibro Diabaté
Ibro Diabaté

CONAKRY- Après la sortie de son nouvel album « Déranger pour arranger », Ibro Diabaté, nous a ouvert ses portes. « Le génie des foules » comme l’appelait feu Ali Badra Diakité, nous parle ici du début de sa carrière jusqu’à nos jours. Exclusif !

 

AFRICAGUINEE.COM : Bonjour Monsieur Ibro Diabaté !

IBRO DIABATE : Bonjour !

Que devient Ibro Diabaté qui a de nombreux fans en Guinée et ailleurs ?

Je suis toujours Ibro Diabaté (…). Je sais qu’un artiste est toujours critiqué. L’artiste le plus critiqué en Guinée c’est moi. Mais le plus aimé encore c’est moi (...). Je suis tel que je suis. Je ne suis pas un artiste complexé.

Au mois de janvier 2016, il y a eu des rumeurs sur votre décès, comment avez-vous vécu cette période ?

Oui, ça été comme ça. C’était dans leur esprit, cela ne m’a pas étonné. Je suis un bon guinéen et je connais partout il y a les bons, il y a les mauvais. Au moment où ils disaient ça, moi j’étais à l’aéroport pour aller au Maroc, pour faire mon contrôle, un bilan. C’est comme ça ! C’est le mort vivant qui vous parle maintenant (rires).

Au lendemain de cette fausse annonce, vous êtes revenu avec un nouvel album intitulé ‘’ Déranger pour Arranger’’. Est-ce une sorte de réplique ou de vengeance, à ceux ont colporté les rumeurs sur votre mort ?

Non, loin de ça, c’est une maquette qui a fait deux ans avec moi. En Guinée, on est toujours à l’attente. Mais, pour pouvoir  arranger bien il faut déranger. C’est obligatoire et c’est la loi de la nature. Par exemple, si tu dis que tu vas casser ma case tu vas me construire un étage, alors que je suis sous la pluie, chaque fois, pendant des années, il fallait me laisser dans ma case. C’est des fausses promesses, il ne faut rien dire si tu ne peux pas faire. Si tu peux le faire, il faut déranger pour arranger. Je reconnais tout ce que je dis, parce que mes musiques sont inspirées de ce que je vois quotidiennement et socialement. 

Depuis combien d’années vous faites de la musique ?

Cela fait 41 ans que je suis dans la musique et je suis âgé de plus de 50 ans.  J’ai commencé avec  l’orchestre à Boké à dix ans. On m’a recruté en pionnier à l’école catholique du centre. Il y avait 4 classes, je n’ai pas pu continuer les études, par amour pour la musique. Après six ans on m’a recruté dans l’orchestre fédéral. En 1978, j’ai fait mon premier morceau ‘’Montre sa l’heure ma’’. Je suis auteur compositeur.   Après je suis venu à Conakry,  je  fréquentais les maquis avec ma guitare. Finalement, j’ai créé le folklore traditionnel et imposé ma langue ‘’diakanké’’.  Aujourd’hui,  je l’ai internationalisé. J’ai eu des palmarès et fait plusieurs Awards de la rencontre de musique africaine et des caraïbes. Et j’ai fait des tournées dans 37 Etats en Amérique. Je ne  cherche pas le succès en Guinée. Mais je cherche à me construire et mener ma vie tranquillement.

Ibro Diabaté Merci !

Je vous remercie et au revoir.

 

Entretien réalisé par BAH Aissatou

Pour africaguinee.com

Tél. : (00224) 655 31 11 14

 

 

Créé le Dimanche 11 décembre 2016 à 10:10

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Nous vous proposons aussi

TAGS