Papa Koly : « Ce qui m’a éloigné de la Présidence… »

Facebook icon Twitter icon
Opposition
Papa Koly Kourouma
Papa Koly Kourouma

CONAKRY- L’ancien ministre d’Etat à l’Energie, Papa Koly Kourouma vient s’exprimer sur les nouvelles révélations de corruption impliquant le Chef de l’Etat guinéen dans  le projet Simandou. L’ancien allié d’Alpha Condé aujourd’hui dans l’opposition, estime que dans cette affaire, c’est le géant minier anglo-australien, Rio Tinto ayant annoncé son retrait de cet important projet, qui ne joue pas franc jeu. Pour Papa Koly Kourouma, France24 ne peut pas s’approprier des enregistrements sonores qu’elle a diffusés sans la complicité de Rio Tinto, qui selon lui, fait tout pour retarder le projet Simandou.

Explications…

Le système…

« Ce scandale date depuis 2012. Ce n’est pas une première. Pendant les campagnes électorales, j’ai dénoncé un système. J’avais dit que le système a fini par s’emparer du Président Alpha Condé et que ce système qui m’a fait éloigner de la présidence. A l’époque, les gens ont pensé que c’était des mots de campagne. Je crois qu’au fur et à mesure, les guinéens commencent à comprendre qu’effectivement, le système s’est installé à la Présidence de la République de Guinée, contrairement à ce qu’on a cru.

Rio Tinto ne joue pas franc jeu…

En attendant qu’on fasse toute la lumière sur cette question, toujours est-il que la personne incriminée (François Combret, ndlr) par cet article, est très proche d’Alpha. Il a joué un rôle important dans la négociation à un moment donné. Le Président de la République avait nié (être au courant). Maintenant qu’on le démontre à travers des sons, des conversations qu’il savait bien de quoi il s’agissait, je crois que cela donne à réfléchir. Mais mon problème est loin de là.

Je vous ai dit que Rio Tinto ne joue pas franc jeu dans cette question de cession de sa part Chinalco. Comment peut-on comprendre qu’une multinationale comme Rio Tinto ne se rend pas compte qu’il y a un pot de vin de 10.500.000 dollars us versé à quelqu’un jusqu’en 2016 ? On se fout de qui là ! Pourquoi on a attendu que 2016 pour faire ces révélations comme s’il s’était rendu compte de ça qu’hier ? Comment peut-on sortir une telle somme dans les caisses d’une multinationale sans qu’elle ne se rende compte de la destination ? De qui se fout-on là ? Tout ça n’est que des manœuvres malicieuses pour pouvoir retarder le projet Simandou.

Qu’on ne se foute pas de la Guinée.

Parce que je vois très mal Rio Tinto sortir de ce projet alors qu’elle a déjà empochée 14 milliards de dollars pour vendre 44.3% de ses actions à Chinalco. Il faut que Rio Tinto nous rende compte de ce qu’elle a eu à travers ses manœuvres. A combien a-t-elle acheté Simandou pour pouvoir vendre des actions à 14 milliards sur le dos de la Guinée. Quel investissement Rio Tinto a fait ? Qu’on ne se foute pas de la Guinée.

Tout ce que Rio Tinto est en train de faire aujourd’hui, c’est pour pouvoir bloquer le développement du projet de Simandou. Parce qu’on se rend compte que la concession a été obtenue sur la base de corruption, on va dire qu’on attendra la fin des enquêtes avant le développement même si on sait que Chinalco ne peut pas mobiliser tout le montant dans un laps de temps. Mais tout ça a concours à bloquer le projet. Rio Tinto ne joue pas franc jeu. Ça va aller de révélation en révélation. France 24 ne  peut pas s’approprier de ces sons sans la complicité de Rio Tinto. Je veux bien qu’on accable le Président parce que je ne suis pas d’accord par sa manière de gérer, mais je ne veux pas qu’on se foute des guinéens ».

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel. : (00224) 655 311 112

Créé le Samedi 03 décembre 2016 à 10:56

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

TAGS