Corruption en Guinée : Alpha Condé doit-il s’inquiéter ?

Corruption
Alpha Condé, Président de la République de Guinée
Alpha Condé, Président de la République de Guinée

CONAKRY-Faut-il s’attendre à l’ouverture d’une enquête parlementaire après les révélations de corruption en cascade dans les mines en Guinée ? 

Alors que les révélations scandaleuses se multiplient dans le domaine des mines, le Parlement guinéen peine encore à ouvrir des enquêtes pour éclairer davantage la lanterne de l’opinion sur ces accusations qui éclaboussent le sommet de l’Etat. Même si des initiatives ont émergé dans ce sens, elles ont toujours été bloquées jusque-là.

« Il y a déjà sur la table du parlement, un projet de résolution pour l’ouverture d’une enquête parlementaire sur la corruption dans les mines. Mais le parlement refuse de la programmer jusqu’à présent », a confié ce vendredi 2 décembre 2016, une source parlementaire alors que France24 vient de faire de nouvelles révélations concernant la bataille titanesque pour l’attribution, en Guinée, de la concession de l’un des plus grands gisements de minerai de fer au monde.

Selon des enregistrements dont s’est procurées la chaine française, le recours aux intermédiaires et aux commissions auquel le Président Alpha Condé entendait mettre un terme est toujours en pratique dans le domaine des mines. L’opposition guinéenne n’a eu de cesse à dénoncer la « corruption » caractérisant la gouvernance minière sous l’ère d’Alpha Condé.

« Trois résolutions ont été déposées par l’opposition depuis avril.  Elles concernent la corruption dans les mines, les écoutes téléphoniques de masse et des détournements dans le domaine des travaux publics. Jusqu’à présent elles ne sont pas programmées », dénonce le député de l’opposition Ousmane Gaoual Diallo, accusant la majorité présidentielle d’être derrière ce blocage.

Affaire à suivre…

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel. : (00224) 655 311 112

Créé le Vendredi 02 décembre 2016 à 14:43