Guinée : le Gouvernement en quête d’une nouvelle stratégie de développement minier…

Facebook icon Twitter icon
Mines

CONAKRY- Un atelier préparatoire de la table ronde sur l’initiative pour un développement minier responsable se tient depuis ce jeudi 24 novembre 2016 à Conakry.

Cet atelier se situe dans le cadre des préparatifs de la table ronde qui sera organisée dans le cadre de la réforme du secteur minier engagée par le Gouvernement guinéen, en vue d’attirer davantage les investisseurs et faire bénéficier aux populations les retombées économiques de l’activité minière.

L’objectif général de la table ronde est d’amorcer un dialogue entre les différentes parties prenantes afin d’identifier les principales questions liées au développement responsable et de dégager des pistes de solutions.

Au cours de cet atelier, cinq thématiques vont être discutés dans différents groupes composés de tous les acteurs impliqués dans le secteur minier en Guinée. Les participants débattront des thèmes suivants : Cadre législatif et règlementaire, Infrastructures Minières, Mines et Développement communautaire, Problématique de l’artisanat minier en Guinée et Impact du secteur minier sur l’Economie Nationale.

Ce jeudi 24 novembre, le ministre des Mines et de la Géologie a sillonné les différents groupes thématiques. A cette occasion, Abdoulaye Magassoba a invité les participants de faire un travail sans complaisance. 

« Tout ce qui est en train d’être fait dans le secteur minier, si les bénéfices n’arrivent pas aux populations à la base, c’est des efforts vains. Donc il est fondamental d’aller sur des actions concrètes. Faites fi de ce que nous faisons pour faire des recommandations exhaustives pour que nous puissions identifier les gaps et éventuellement améliorer la situation. Tout ce processus doit nous permettre de bâtir une stratégie qui intègre les attentes de toutes les parties prenantes. Donc, il est important que la réflexion soit indépendante », a invité le ministre des Mines.

Interrogé, Mohamed Sidiki Sylla facilitateur du Groupe Thématique Cadre législatif et règlementaire, a indiqué que le travail de son groupe consiste à réfléchir pour voir comment avoir une stabilité du cadre législatif et réglementaire, en vue de favoriser l’attractivité des investissements dans le secteur minier en Guinée.

« Les populations se plaignent en se disant qu’elles voient chaque jour des wagons sortir de chez nous, on ouvre chaque fois de nouvelles mines, mais elles n’ont pas le bénéfice qu’elles attendent de tout ça. Alors qu’il y a des redevances qui sont payées, il y a aussi des taxes superficielles qui sont payées. Donc, notre travail est de voir comment pouvoir tirer un bénéfice meilleur des retombées de l’activité minière en Guinée », explique pour sa part Moise Nelson Naoumou même du groupe thématique Mine et développement communautaire.

« Nous essayons de tirer l’avis de chacun afin de pouvoir tirer un document consensuel et avoir une visions globale stratégique sur tous les investissements que nous devons faire sur le cadre législatif, administratif et même sur l’orientation des universitaires », a expliqué M. Naoumou.

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel. : (00224) 655 311 112 

Créé le Vendredi 25 novembre 2016 à 15:17

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

TAGS