Salam Sow : « Ce qui explique les défaites répétées du Syli de Guinée… » (Exclusif)

Facebook icon Twitter icon
Sport

CONAKRY- L’ancien sociétaire du Syli national Salam Sow a égrainé quelques raisons des échecs répétés de l’équipe nationale guinéenne de football. Salam Sow qui s’est confié à un journaliste de notre rédaction au lendemain de la défaite du syli de Guinée face à son homologue du Congo, a fait une analyse du « malaise » qui règne au sein des poulains de Lappe Bangoura.

Salam Sow a une lecture complètement opposée à celle du Ministre des sports Siaka Barry.

 ‘’ Quand un ministre parle de dissoudre une équipe nationale, c’est une foutaise (…), il doit parler de ce qu’il connait (…), avant de dissoudre alors comme il le dit, pour quoi on en est là ? Et de voir en profondeur les choses.  Le problème aujourd’hui en Guinée, le football est devenu la politique de la poche pleine où chacun cherche à avoir des broutilles. Cela ne marche pas comme ça.  Il faut dire certaines vérités crues pour le bien du Football de notre pays. Ici les gens ne disent pas la vérité’’ a lancé Abdoul Salam Sow au micro d’un reporter d’Africaguinee.com.

Avant d'appuyer  son propos sur le revers pris dimanche face aux léopards du Congo, et de parler du cas du sélectionneur qui est sur une chaise éjectable après ce match.

‘’  J’avais prédis cette débâcle deux semaines avant le match (match Contre la RD- Congo). J’étais à l’hôtel des joueurs la veille du match je leur ai dis la même chose. Il ne faut pas qu’on se focalise sur Lappé, il est petit dans cette affaire. Ce n’est pas lui qui a bousillé cette équipe (…).  Michel Dussuyer  (ancien sélectionneur de Guinée, ndlr), a laissé une très bonne équipe en place et Luis Fernandez (autre ancien sélectionneur de Guinée, ndlr) est venu tout décapiter. J’avais bien dit à Lappé Bangoura pour que les choses marchent bien au sein du Syli National, il faut qu’ils écoutent les joueurs, ce sont eux les acteurs. Leur demander pourquoi ils refusent de venir, il faut aller vers eux et leur demander réellement ce qu’ils veulent pour que les choses marchent. Si vous voyez qu’un grand nombre refuse d’honorer leur présence en sélection pendant la semaine du match c’est que le mal est profond. Il faut qu’on les respecte et tenir compte de leurs avis. C’est très important. Pour le moment même si l’on nous envoit des gens à la trempe des Murinho ou Capello, cette équipe ne peut pas se qualifier. Le mal est déjà fait puisque c’est des équipes comme le Swaziland qui nous a éliminés pour les phases finales de la CAN au Gabon en 2017. Par quels moyens nous pourrions battre des équipes comme la Tunisie ou la RD- Congo, c’est impossible’’ a déroulé le ‘’golden boy’’ du Football guinéen des ‘’années 90’’.

Le syli National, éliminé de la Coupe d’Afrique des Nations 2017 au Gabon, a concédé deux défaites en deux matchs face à la Tunisie et la RDC dans les éliminatoires de la coupe du Monde 2018 en Russie.

Au lendemain de cette défaite, le ministre des sports Siaka Barry avait annoncé une série de mesures , allant jusqu’à la dissolution de l’équipe afin de  bâtir une performance durable au sein du syli national de Guinée.

 

BAH Boubacar LOUDAH

Pour Africaguinee.com

Tel. : (+224) 655 31 11 13

 

Créé le Mardi 15 novembre 2016 à 13:10

Facebook icon
Twitter icon
Google icon