Maître Kissing Camara: "Pourquoi j'ai traduit Damaro en justice..."

Justice

CONAKRY- La bataille est désormais lancée entre le Chef de la file de la Majorité Présidentielle et le cabinet d’Huissiers Kissing. Alors que l’honorable Amadou Damaro Camara jure n’avoir rien à se reprocher dans cette affaire, maître Saidouba Kissing Camara, l’un des auteurs de la plainte visant le président du Groupe parlementaire RPG arc-en-ciel, pense plutôt le contraire. L’Huissier accuse le député d’avoir influencé le magistrat qui a rendu la décision levant la saisine du compte de Mohamed Camara, qu’il aurait aidé à recouvrer sa créance évaluée à plus de 20 milliards de francs guinéens.  

« On avait un dossier en Justice avec SOGUICOM, représenteé par Mohamed Camara, l’ex maire de Matoto. M. Damaro a appuyé ce dernier pour sortir l’argent. Après il (Mohamed Camara) a refusé de nous payer », a révélé maitre Kissing Camara, expliquant qu’en tant qu’huissier, il a été saisi pour recouvrer la créance que l’Etat devait à M. Mohamed Camara.

Par la suite, accuse maître Kissing, l’honorable Damaro serait venu négocier sur son dos. Or, dit-il, la loi dit que si un huissier de justice est saisi, c’est lui seul qui est habilité à recouvrer la créance. « Si quelqu’un négocie sur le dos de l’huissier sans l’informer, ça veut dire que c’est lui qui doit prendre les charges de l’huissier », estime le plaignant.

Pourquoi j’ai saisi le compte ?

Selon lui, M. Camara réclamait 20 milliards à l’Etat qui a payé la totalité de la somme en y ajoutant les droits de l’huissier qui s’évaluent à plus de deux milliards.

« Quand il (Mohamed Camara, ndlr) a reçu l’argent, il a commencé à nier. En disant qu’il n’a rien reçu de l’Etat en rapport à sa créance. C’est en ce moment que j’ai saisi le compte(…). Il est allé nous assigner en contestation au Tribunal. Lorsque je lui ai exhibé la copie de la convention qu’il a signée avec l’Etat, il a pris sa tête. Après il a reconnu avoir signé mais qu’il n’a rien obtenu. Je lui ai montré aussi les ordres de virement », soutient maître Saidouba Kissing, accusant l’honorable Damaro d’avoir corrompu le Juge.  

Pourquoi j’ai porté plainte contre Damaro…

« J’ai porté plainte contre Damaro parce qu’il a influencé le juge, en lui disant qu’il est député, ilest  l’ami du Président de la République. C’est lui qui a fait les démarches pour influencer le magistrat. Le juge a dit qu’il a reçu un appel venant de la Présidence », a chargé à nouveau l’huissier de Justice qui dit avoir porté plainte contre le magistrat devant la Conseil Supérieur de la Magistrature.

Le cabinet Kissing s’est pourvu en cassation à la Cour Suprême contre la décision rendu par la Cour d’Appel. « Nous irons jusqu’au bout. Il faut qu’il soit condamné même si c’est au franc symbolique. Personne n’est au-dessus de la Loi », menace maître Saidouba Kissing Camara, dont le cabinet Kissing reproche à l’honorable Damaro de trafic d’influence, abus d’autorité, usages irrégulier des titres, immixtion dans les affaires judiciaires, corruption, concussion et complicité.

Il soupçonne également le parlementaire d’être actionnaire dans la société SOGUICOM. « Ils sont parents. Ils sont associés », jure maître Kissing, disant posséder toutes les preuves sur comment ils ont obtenu le marché et combien il a gagné. Des ‘’allégations’’ balayé d’un revers de la main par le député.

« Cette société a été créée quand j’étais aux Etats-Unis, il y a plus de cinq ans. Le marché dont il est question, j’étais encore aux Etats-Unis. Je ne peux pas rester là-bas pour m’offrir un marché ici de 29 milliards de francs guinéens d’engrais que je ne connais même pas. Les Kissing ne savent pas que je n’étais pas en Guinée de 1999 à 2011 », s’est défendu le chef de file de la Majorité présidentielle.

Dossier à suivre…

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel. : (00224) 655 31 11 12

Créé le Jeudi 20 octobre 2016 à 12:03