Hommes : devenez un amant inlassable

Facebook icon Twitter icon
Couple

Grâce à une technique découverte il y a trois mille ans par les sages chinois taoïstes, chaque homme peut maintenir son érection aussi longtemps qu’il le souhaite et “intérioriser”ses orgasmes. Une révolution de velours.

 

Quel homme ne rêve pas de multiplier des orgasmes intenses et de faire l’expérience d’une érection durable, à volonté et sans Viagra ? Quelle femme ne rêve pas d’un amant plus ardent, plus réceptif à sa sensualité et plus présent dans son plaisir ?

 

Ce rêve n’a non seulement rien d’une utopie, mais il est peut-être à la portée de tous. Chacun peut, en effet, s’il le souhaite, faire de sa sexualité un espace de créativité, de découverte de soi et de l’autre. Pour y parvenir, un secret venu d’Orient : dissocier l’orgasme de l’éjaculation. Or, pour les Occidentaux, hommes et femmes, l’éjaculation reste en général la finalité d’un rapport sexuel dit "complet". Illusion dommageable, nous affirment les adeptes de cette nouvelle sexualité. Ce qui épuise les hommes et provoque leur somnolence après l’acte sexuel n’est pas l’orgasme, mais l’éjaculation. Miles Davis se disait prêt à combattre le champion de boxe Muhammad Ali, si ce dernier avait éjaculé juste avant…

 

"Intérioriser" son orgasme

Depuis près de trois mille ans, les sages chinois taoïstes, initiateurs de cette pratique, vantent les bénéfices d’une telle sublimation de l’éjaculation : meilleure santé, existence prolongée, décuplement de l’énergie, vigueur sexuelle tout au long de la vie…Tout homme peut apprendre à "intérioriser" son orgasme et, ainsi, conserver son érection et son désir avec une sensation de plaisir et de bien-être considérablement amplifiée.

 

« Quand je vis un orgasme sans éjaculation, j’ai la sensation de vivre un plaisir tel que le décrivent les femmes. Il dure longtemps, comme une vague à travers le corps dont les échos deviennent de plus en plus forts avant de s’atténuer. » A 40 ans, ce médecin témoigne : « Après avoir connu l’orgasme sans éjaculation, l’orgasme classique me semble tellement fade que je me demande comment j’ai bien pu vivre jusque-là une sexualité aussi dénuée de sens. »

 

Même écho chez Paul, un avocat de 59 ans qui a découvert les méthodes taoïstes il y a dix ans. « Grâce à ces techniques, je fais l’amour tous les jours depuis dix ans. Je n’éjacule plus qu’une fois par mois au plus, et je le regrette presque à chaque fois car mon énergie et mon bien-être en prennent un coup. »

 

Que disent les partenaires de ces hommes "multiorgasmiques" ?

« Cela crée entre nous un lien physique extrêmement fort, confie Lucie, 32 ans, cadre en marketing. Nous pouvons enfin prendre le temps d’approfondir et d’égaliser nos plaisirs. »

 

Claire, décoratrice de 40 ans, ajoute : « C’est comme tout redécouvrir, comme si nous nous parlions vraiment de corps à corps. » « Nous faisons réellement l’amour ensemble, conclut Virginie, 29 ans, informaticienne. Etant donné qu’il est beaucoup plus centré sur ses sensations, je peux lui rendre les caresses et le plaisir qu’il me donne en ayant l’impression qu’il peut ressentir exactement ce que je ressens. »

 

Psychologies.com

Créé le Lundi 08 Février 2016 à 10:21

Facebook icon
Twitter icon
Google icon