Conakry : Revue à mi-parcours du projet Filets sociaux productifs…

Economie

CONAKRY- Classée parmi les pays les plus pauvres de la planète, la Guinée entend venir en appui aux revenus des groupes vulnérables.  C’est dans ce cadre que le gouvernement guinéen  a soumis à la Banque Mondiale  une requête de financement du projet ‘’Filets Sociaux Productifs’’.

Une Revue à mi-parcours  a été organisée ce mardi par le secrétariat  permanent de la stratégie de Réduction de la pauvreté (SP/ RP). Son objectif est d’évaluer la croissance de développement des plus vulnérables, après  son lancement en  Février 2014, qui s’étend  sur une période de trois ans.

Selon Klonon Yassy Roger, point focal du projet filets sociaux productifs, représentant la Ministre de l’Action sociale, la pertinence de ce projet n’est plus à démontrer. Parce qu’il prend en compte les attentes sociales des plus pauvres et vulnérables, a-t-il dit, expliquant que le département  de l’Action Sociale attache un grand prix à sa revue à mi-parcours.

Pour sa part  Ibrahima Sory  Sangaré, directeur national du projet d’Appui à l’Accélération de la croissance inclusive, du ministère de l’Economie et des Finances a indiqué que le Gouvernement guinéen attache une importance primordiale à la bonne exécution dudit projet, en raison de son impact sur les conditions de vie des populations vulnérables.

A l’en croire, le projet filet sociaux a non seulement permis de créer  25.000 emplois, mais aussi de distribuer des revenus aux femmes, aux  jeunes. Deux franges qui, selon lui, constituent les plus vulnérables du pays.

Le coordinateur du projet ‘’Filets Sociaux Productifs’’ a indiqué que cette revue à mi-parcours s’inscrit dans l’ancrage du projet filets  sociaux en Guinée. Abdoulaye Wansan Bah, précise que ce projet a été exécuté à 65,30%. Avec une valeur  estimée à hauteur de 14 millions de dollars,

Pour Giuseppe Zampaglione, de la protection sociale au niveau de la Banque Mondiale, ce projet a été préparé avec le gouvernement guinéen avec un appui  de la Banque mondiale. Il vise à la réduction de la pauvreté dans le pays. 

A mi-parcours, M. Guiseppe soutient que cette Revue, va permettre aux acteurs impliqués de réfléchir sur financement additionnel que la Banque Mondiale pourrait accorder  à la Guinée dans les prochains mois. 

 « Pour le moment nous avons déjà des pistes importantes en termes du nombre des bénéficiaires en termes d’intervention. Nous avons plus de 25.000 personnes qui ont  bénéficié de ce projet’’ a précisé M. Giuseppe Zampaglione.

 

BAH Boubacar LOUDAH

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 655 31 11 13

 

Créé le Mardi 17 novembre 2015 à 17:44