Ghandi Tounkara sur l’échec de l’opposition face à Alpha Condé : « Ce fut une bêtise de notre part… »

Facebook icon Twitter icon
Présidentielles en Guinée
Georges Ghandi Tounkara
Georges Ghandi Tounkara

CONAKRY-Les candidats malheureux de l’élection présidentielle du 11 octobre commencent à tirer les leçons de leur échec face à Alpha Condé. Georges Gandhi Tounkara, arrivé 7ème avec 0,50%, a fait un aveu plutôt surprenant sur les raisons de cette défaite.

 Le leader de l’Union Guinéenne pour la Démocratie et le développement (UGDD) dans un langage franc a avoué ce jeudi 22 octobre 2015, au cours d’un entretien avec notre rédaction que l’opposition est responsable de son triste sort.  

Explication…

« Nous sommes responsables de cette situation catastrophique qui est arrivée. Pour la simple raison que nous avions demandés à la CENI, le report de l’élection. Ça n’a pas été accepté. Nous avions annoncé que nous ne serions pas partis aux élections si le fichier n’était pas purgé et si également les délégations spéciales n’étaient pas remises en place comme cela se devait conformément aux accords du 20 aout. Tout cela n’a pas été respecté. Malgré tout ces manquements, nous sommes partis aux élections. Donc, nous  sommes responsables de cette situation.

C’est pourquoi l’UGDD ne va pas déplacer le débat. En parti responsable, nous considérons que ce fut une bêtise de notre part et que nous assumons cette erreur. Et c’est pour ça que nous n’irons pas vers un contentieux électoral parce qu’aujourd’hui, la Guinée a besoin de vite repartir. Nous mettons donc cette élection derrière nous et nous envisageons l’avenir en reconstruisant notre parti, en renouvelant nos forces et en essayant d’aller de l’avant.

Nous appelons par la même occasion les populations au calme, à la tempérance, parce que nous ne voulons pas que les guinéens perdent leurs biens, que les commerçants soient victimes de pertes énormes comme celles qu’on a connu tout dernièrement. Nous ne voulons pas non plus que des jeunes soient victimes  de balles  ou de toute autre violence. Nous voulons que la Guinée reprenne son souffle et que nous allions de l’avant. Dans l’avenir, nous verrons comment nous repositionner.   

Choisi par les sages de la forêt, mais lâché par les électeurs de la région…

Je trouve que c’est correct pour moi parce que l’UGDD est un parti national. Même si  le parti a un encrage forestier, mais il ne s’appuie pas sur le vote ethnique pour faire sa force. Nous avons démontré dans d’autres régions que nous étions présents. C’est l’essentiel pour nous. Nous ne voulions pas un vote ethnique, mais un vote responsable. C’est le type de démocratie que nous voulons.  Nous ne voulons pas qu’on vote pour nous parce que nous sommes forestiers, nous voulons qu’on vote pour nous parce que nous avons un programme auquel les gens croient. C’est cela qui explique cette situation. Eh bien je dirai vive la démocratie.

Des perspectives…

Nous sommes en train de tirer le grand bilan de ces dernières élections et voir comment nous repositionner sur la scène politique. Il faut que nous ayons des maires, des conseillers communaux et des président de CRD. C’est cette stratégie que nous allons commencer à développer dès maintenant. Donc les élections locales sont très importantes pour nous ».

 

Propos recueillis par Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 31 11 12

Créé le Vendredi 23 octobre 2015 à 11:56

Facebook icon
Twitter icon
Google icon